LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Cinéma

Un César pour la coproduction luxembourgeoise «Deux»



«Deux» a été coproduit par Donato Rotunno et Tarantula Luxembourg.  (Photo: Tarantula Distribution/Edouard Olszewski)

«Deux» a été coproduit par Donato Rotunno et Tarantula Luxembourg.  (Photo: Tarantula Distribution/Edouard Olszewski)

«Deux», le film du réalisateur italien Filippo Meneghetti coproduit par Donato Rotunno et Elise André (Tarantula Luxembourg), a été sacré Meilleur premier film vendredi soir à l’Olympia. 

Une semaine après l’Ours d’or obtenu à Berlin par «Bad Luck Banging or Loony Porn»  (Paul Thiltges Distributions), le petit monde du cinéma luxembourgeois a vécu un autre moment d’exception, vendredi soir, dans une salle de l’Olympia, à Paris, réaménagée afin d’accueillir la 46e cérémonie des Césars en présentiel (avec un nombre limité de personnes, des masques et une distanciation physique). Une cérémonie sur fond de revendications envers le gouvernement français, dans l’attente de réouverture des salles de cinéma. 

Huit ans après la statuette obtenue pour le film d’animation «Ernest et Célestine», coproduit par Mélusine Productions, une autre coproduction luxembourgeoise a été sacrée lors de la grand-messe du cinéma français: «Deux». Le film du réalisateur italien Filippo Meneghetti, coproduit par Donato Rotunno et Elise André (Tarantula Luxembourg), a été sacré Meilleur premier film.

Récit d’une idylle lesbienne entre deux femmes âgées qui se mue en thriller , «Deux» est, par contre, passé à côté du Meilleur scénario original et de la Meilleure actrice (où les deux comédiennes principales, Barbara Sukowa et Martine Chevallier, étaient nommées). 

Filippo Meneghetti est monté seul sur scène récupérer son César. «Si on m’avait dit, il y a dix ans quand je suis arrivé en France, que je serais ici, je ne l’aurais pas cru», a lâché le réalisateur transalpin, un peu triste d’être seul sur scène mais ravi d’entendre, grâce à l’orchestre mené par le chanteur Benjamin Biolay, de la musique en live.

Et maintenant les Oscars

Voilà donc un week-end qui a commencé on ne peut mieux pour Tarantula Luxembourg.

En espérant que la suite soit du même acabit, «Deux» étant en course pour être nommé aux Oscars (où il représente la France dans la catégorie du Meilleur film étranger). On saura lundi s’il fera partie ou non des cinq films retenus . Après une nomination aux Golden Globes voici quelques semaines, cela couronnerait assurément un magnifique parcours.  

Cette récompense a été saluée de suite par le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle qui, dans un communiqué, rappelle que «les 20 jours de tournage de ‘Deux’ au Luxembourg ont eu lieu à la mi-octobre 2018, avec la participation de nombreux techniciens et comédiens luxembourgeois dont Céline Bodson (cheffe opérateur son), Angelo Dos Santos (chef monteur son), Vitalijus Kiselius (chef électricien), Magdalena Labuz (costumes), Katja Reinert (cheffe maquillage), Laurent Wallerang (chef machiniste) ainsi que les comédiens Eugénie Anselin, Aude-Laurence Biver, Véronique Fauconnet, Denis Jousselin, Stéphane Robles, Gilles Soeder, Hervé Sogne et Jérôme Varanfrain.»