ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

À Mamer

Ceratizit a fêté ses 100 ans d’existence



Andreas Olthoff, directeur général de Ceratizit Luxembourg, Franz Fayot, ministre de l’Économie, le Grand-Duc héritier Guillaume, Thierry Wolter, membre du directoire du groupe Ceratizit, et Gilles Roth, bourgmestre de Mamer, ont fêté les 100 ans de Ceratizit.   (Photo: Blitz Agency 2021)

Andreas Olthoff, directeur général de Ceratizit Luxembourg, Franz Fayot, ministre de l’Économie, le Grand-Duc héritier Guillaume, Thierry Wolter, membre du directoire du groupe Ceratizit, et Gilles Roth, bourgmestre de Mamer, ont fêté les 100 ans de Ceratizit.  (Photo: Blitz Agency 2021)

C’est en présence du Grand-Duc héritier Guillaume, du ministre de l’Économie Franz Fayot, ainsi que de Gilles Roth, bourgmestre de Mamer, que la société Ceratizit a célébré ses 100 ans d’existence.

À l’occasion de son centenaire, le groupe Ceratizit a reçu le  Grand-Duc héritier Guillaume , le ministre de l’Économie Franz Fayot (LSAP), ainsi que  Gilles Roth (CSV), bourgmestre de Mamer.

Au Luxembourg, l’entreprise emploie 1.300 de ses 7.000 salariés. «Les possibilités ici sont multiples. La fabrication additive du carbure, les solutions numériques, l’utilisation de l’intelligence artificielle pour optimiser les processus de production et les produits, les solutions de télé-assistance telles que LiveTechPro et les processus de fabrication révolutionnaires tels que le High Dynamic Turning développé par Ceratizit montrent la voie vers plus de gestion durable et d’efficacité», a expliqué Thierry Wolter, membre du directoire du groupe Ceratizit.

De Reutte à Mamer

La société Ceratizit, qui est spécialisée dans la fabrication industrielle de produits en tungstène et en molybdène, trouve ses origines à Reutte, en Autriche, lorsqu’en 1921, le docteur Paul Schwarzkopf fonde la société Metallwerk Plansee. Cette dernière fabrique des filaments de molybdène et de tungstène pour l’industrie de l’éclairage.

Dix ans plus tard, le Dr Nicolas Lanners fonde la Luuchtefabrik à Bereldange avec une activité similaire. Dès 1949, la Luuchtefabrik devient Cerametal. Plansee est déjà dans l’actionnariat, via Paul Schwarzkopf, de Metallwerk Plansee.

En 1962, Paul Schwarzkopf revend ses parts. Le site de production est transféré à Mamer en 1971, et le développement international prend son essor à partir de 1978. En 1998, un premier atelier de production de carbure ouvre en Chine. Enfin, en 2002, Cerametal fusionne avec Plansee Tizit pour devenir Ceratizit.

En février dernier, Plansee Group a annoncé devenir, dès le 1er mars, l’actionnaire majoritaire de Ceratizit SA. Sans préciser l’ampleur de cette augmentation de participation dans une entreprise dont le groupe autrichien détenait déjà 50% des parts depuis 2002, date de la fusion entre Plansee Tizit et Cerametal.

«En l’espace d’un siècle, Ceratizit a connu un développement remarquable et elle a démontré sa capacité à relever les défis de plus en plus nombreux qui se présentent à toute activité industrielle. Grâce à une vision fortement axée sur des investissements dans la R&D et l’innovation, le savoir-faire de cette entreprise emblématique de l’industrie luxembourgeoise est internationalement reconnu et contribue au rayonnement du Luxembourg à l’étranger», a souligné Franz Fayot (LSAP), ministre de l’Économie. 

Pour commémorer cet anniversaire, un érable a été planté à l’entrée du site de Mamer. «L’arbre est le symbole de notre engagement dans le domaine de la gestion durable», a souligné Thierry Wolter.