ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Selon le Financial Times

Le CEO d’AB Inbev sur le départ



Après 16 ans à la tête du leader mondial de la bière, Carlos Brito participerait lui-même à la recherche de son successeur à la tête d’AB Inbev. (Photo: AB Inbev)

Après 16 ans à la tête du leader mondial de la bière, Carlos Brito participerait lui-même à la recherche de son successeur à la tête d’AB Inbev. (Photo: AB Inbev)

Selon trois sources, le Financial Times assure que le géant mondial de la bière, AB Inbev, a commencé un processus pour recruter un nouveau CEO. Le départ de Carlos Brito, à son poste depuis 16 ans, interviendrait alors que le groupe est lourdement endetté.

Le colosse a des pieds d’argile. Usée jusqu’à la moelle, la métaphore décrit bien la situation d’AB Inbev, le leader mondial de la bière. Le propriétaire de la Brasserie de Luxembourg et de la Brasserie Diekirch a non seulement été touché par le Covid-19 au premier semestre 2020, les ventes étant en recul de plus de 13%, mais il est également lourdement endetté après le rachat pour 79 milliards de livres de SABMiller en octobre 2016 .

La dette a atteint 87,4 milliards de dollars, soit près de cinq fois son bénéfice annuel.

C’est dans ce contexte que le Financial Times annonce que celui qui dirige la société depuis 16 ans, le Brésilien Carlos Brito, est sur le départ , mais impliqué toutefois dans sa succession. Le futur CEO pourrait même être extérieur à la société, ce qui serait une rupture historique.

Le président et le directeur financier ont tous les deux été remplacés depuis 18 mois et AB Inbev s’est séparé de sa division australienne, vendue à Asahi pour 11 milliards de dollars.