LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

L’immanquable du week-end

Célébrer l’Oktoberfest au Luxembourg



Op der Plaz, Big Beer Company, Fabrik, Melusina, Shamrock… Plusieurs bars et restaurants luxembourgeois où fêter le mois d’octobre et la bière cette année. (Photo: Shutterstock)

Op der Plaz, Big Beer Company, Fabrik, Melusina, Shamrock… Plusieurs bars et restaurants luxembourgeois où fêter le mois d’octobre et la bière cette année. (Photo: Shutterstock)

Bars et restaurants préparent une version réduite de l’Oktoberfest ce week-end, à cause du Covid-19. Moins de monde et d’ambiance, mais toujours beaucoup de bière et des plats bavarois!

Des millions de litres de bière coulent à flots chaque année entre fin septembre et début octobre à Munich, à l’occasion de l’Oktoberfest, ou «fête d’octobre» en français, même si on la surnomme «fête de la bière» depuis près de 200 ans. On la boit dans des chopes d’un litre, en dansant sous des tentes au rythme de musiques bavaroises, dans des tenues traditionnelles appelées Lederhosen pour les hommes et Dirndl pour les femmes. La façon de nouer son nœud en dit même beaucoup sur sa situation: à droite quand on est disponible, à gauche quand on ne l’est pas.

Mauvaise nouvelle pour ses fans: la 187e édition, qui devait avoir lieu du 19 septembre au 4 octobre à Munich, a été annulée, Covid-19 oblige. Les bars et restaurants reprennent heureusement l’événement, et ce jusqu’au Grand-Duché. Cette année, il sera plus calme que d’habitude, mais il aura lieu quand même.

Schweinshaxe, Hendl et Erdinger

Au restaurant Op der Plaz, à Kayl, les festivités ont démarré mercredi. Chaque soir, il propose une flopée de menus typiques, du jarret de porc (Schweinshaxe) avec purée et choucroute au demi-poulet rôti (Hendl), pour des prix compris entre 15 et 25 euros. «Nous avons une petite tente devant la porte», détaille son gérant, Ben Lomel. Elle permettra d’accueillir, avec le restaurant, 90 couverts. Il est fortement recommandé de réserver. «Normalement, nous installons de grandes tentes avec 900 personnes, mais ce ne sera pas possible cette année, puisqu’il faut respecter les distances.» Danser n’est pas permis, sauf en restant assis. L’animation sera quand même assurée par Lisa Mariotto, qui chante en sept langues. Le restaurant a déjà commandé près de 15 fûts de bière bavaroise Erdinger, spécialement pour l’occasion.

Les Rives de Clausen seront elles aussi en fête ce samedi soir. À la Big Beer Company, il sera possible de déguster des plats typiques, comme la Weisswurscht, saucisse blanche bavaroise, avec de la bière. La réservation est également recommandée, même pour boire un verre, et le nombre de personnes par table sera limité à 10. «On peut accueillir 200 invités sur les trois étages», indique une personne du bar et restaurant luxembourgeois. Les années précédentes, l’événement rassemblait plus de 600 visiteurs.

300 litres de bière

Du côté de Mersch, la Fabrik propose elle aussi des menus allant de 30 à 43 euros, avec choucroute, demi-poulet, poisson et Strudel, toujours accompagnés d’un litre de bière bavaroise. «Nous avons commandé 300 litres cette année, c’est beaucoup moins que les précédentes», compare Max Leches, operations manager. Si près de 200 personnes passaient chaque jour lors des éditions précédentes, il en attend cette fois 50 au maximum, assis. Pour samedi, il est déjà complet.

Au Melusina à Luxembourg-ville, pour 15 euros l’entrée, un DJ régalera vos oreilles avec «la vraie musique de l’Oktoberfest», selon son événement Facebook. Il faudra encore en profiter assis, avec la possibilité de commander à table des spécialités bavaroises.

Le Shamrock jouera lui aussi le jeu dans ses deux pubs à Luxembourg-ville et Clausen, avec décoration, déguisements et musiques de l’Oktoberfest. Mais pas de DJ ni d’animations pour cette édition particulière. «Les restrictions sanitaires nous empêchent de faire la fête», déplore Fays Djoher, gérant, en évoquant par exemple l’obligation de fermer à minuit. «Ce n’est pas l’Oktoberfest qui arrivera à ramener les gens au Luxembourg», craint-il. «Nos établissements perdent de l’argent tous les jours, nous sommes en difficulté.»

Den Atelier a, quant à lui, annulé l’événement prévu.