POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Mesures liées au Covid-19

Ce qu’il faut retenir du conseil de gouvernement



Le conseil de gouvernement prévoit notamment des avances aux libraires. (Photo: Claude Piscitelli/Archives)

Le conseil de gouvernement prévoit notamment des avances aux libraires. (Photo: Claude Piscitelli/Archives)

Réunis en conseil de gouvernement le lundi 11 mai, les ministres ont notamment entériné plusieurs mesures concernant la reprise d’activité et les aides à l’économie.

Le conseil de gouvernement, réuni le 11 mai , a arrêté une série de mesures en relation avec la crise du Covid-19.

Élargissement du congé pour raisons familiales

Un projet de loi portant modification du Code du travail vise à élargir le champ d’application du congé pour raisons familiales . Cela permettrait en effet de pouvoir y recourir en cas de problème d’accueil dans les structures de gardes d’enfants à partir du 25 mai.

Des avances aux libraires

Un projet de règlement grand-ducal prévoit d’autoriser le versement exceptionnel d’avances aux libraires (pour la seule année 2020) qui participent au système de la gratuité des manuels scolaires.

De quoi donner une petite bouffée d’oxygène aux commerçants, qui viennent tout juste de rouvrir .

Le gouvernement a introduit la gratuité des livres scolaires en 2018, via la plate-forme Mybooks.lu , ce qui représentait alors pour les familles une économie de 450 euros par an et par enfant. L’initiative avait coûté 9,1 millions d’euros au ministère de l’Éducation en 2018.

Reprise de l’enseignement

Un projet de règlement grand-ducal va détailler les modalités de l’enseignement dans le cadre de la reprise progressive des cours pour l’année scolaire 2019/2020.

Soutien au secteur culturel

Les artistes professionnels indépendants et les intermittents du spectacle auront jusqu’au 30 juin pour communiquer les impacts de la crise du Covid-19 sur leur activité , ce qui permettra d’adapter ensuite les aides spécifiques pour le secteur.

Aides aux entreprises

Les aides mises en place pendant l’état de crise sont prolongées pour «quelques mois», comme les indemnités d’urgence en faveur de certaines microentreprises et des entreprises employant entre 10 et 20 personnes.

La date limite pour l’introduction des demandes est fixée au 15 juillet 2020.

De plus, la nouvelle aide d’urgence mise en place à destination des travailleurs indépendants est maintenue. Objectif: «Permettre aux personnes concernées, qui n’auraient pas introduit une demande d’aide durant l’état de crise, de le faire pendant un certain temps encore après la fin de l’état de crise. La date limite pour l’introduction des demandes est fixée au 15 juillet 2020».