PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Paiements digitaux

Le cash poussé vers la sortie



Les applications Alipay et WeChat Pay sont omniprésentes sur le marché chinois. (Photo: Shutterstock)

Les applications Alipay et WeChat Pay sont omniprésentes sur le marché chinois. (Photo: Shutterstock)

C’est en Asie-Pacifique que la croissance des paiements digitaux est la plus marquée, selon un rapport de la société de conseil Capgemini.

Les paiements réalisés sous une autre forme que le liquide ont crû de 14% entre 2018 et 2019, pour atteindre 708,5 milliards d’unités dans le monde, selon le dernier «World Payments Report» de Capgemini. Il s’agit du taux de croissance le plus fort de la dernière décennie, note le cabinet de conseil. Celui-ci prévoit que les transactions non-cash devraient croître annuellement de 12% par an entre 2019 et 2023.

Avec 243,6 milliards de transactions, l’Asie-Pacifique figure en tête des paiements en non-cash en 2019. Cela représente plus du tiers des paiements dans le globe, devant l’Europe (30%) et l’Amérique du Nord (25%).

«La pandémie de Covid-19 a déclenché une accélération de l’innovation dans le secteur des paiements pour donner naissance à un ‘nouvel ordre’, impliquant que les sociétés de paiement maîtrisent totalement le digital, quasiment du jour au lendemain», commente Anirban Bose, directeur général des services financiers de Capgemini et membre du comité de direction générale du groupe.

Si les opérations bancaires par internet et les virements directs restent les méthodes les plus utilisées depuis le début de la pandémie avec 68% d’utilisation, plus de 38% des consommateurs déclarent avoir découvert un nouveau fournisseur de services de paiement durant le confinement. D’ailleurs, les transactions sans contact sont utilisées par 64% des répondants devant les e-wallets (48%).

Le boom des e-wallets

Ces derniers incluent les paiements par QR code, popularisés par une série d’applications comme Digicash au Luxembourg, mais surtout Alipay et WeChat Pay, omniprésents sur le marché chinois. On retrouve aussi dans cette catégorie d’e-wallets les comptes de paiement liés à des services en ligne, tels qu’Amazon Go ou Uber. Selon Capgemini, le nombre d’utilisateurs de ces e-wallets devrait passer de 2,3 milliards en 2019 à 4 milliards en 2024, soit la moitié de la population mondiale. Ces paiements sont attendus en hausse annuelle de 51% entre 2017 et 2022, toujours selon l’étude.

Celle-ci a été menée dans 44 marchés de paiement, dont le Luxembourg. Plus de 8.600 consommateurs ont été interrogés ainsi que 235 banques, fintech et fournisseurs de services de paiement.