POLITIQUE & INSTITUTIONS
JUSTICE

Justice

Carlos Ghosn est sorti de prison



219917.jpg

Carlos Ghosn doit à présent débourser la somme d’un milliard de yens (7,9 millions d’euros) pour recouvrer la liberté. (Photo: Shutterstock)

L’ex-PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, détenu au Japon depuis 107 jours, a été libéré ce mercredi contre le paiement d’une caution de 7,9 millions d’euros. Une première victoire pour celui qui se clame toujours innocent.

Après 107 jours de détention, Carlos Ghosn a vu sa demande de libération sous caution autorisée par le tribunal de Tokyo ce mardi.

Ce même tribunal avait une première fois répondu favorablement à la demande de l’ancien PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, après deux échecs antérieurs, mais le procureur de la Ville avait fait appel de cette décision. Un appel que vient donc de rejeter le tribunal de Tokyo.

Une «terrible épreuve»

Carlos Ghosn doit à présent débourser la somme d’un milliard de yens (7,9 millions d’euros) pour recouvrer la liberté. Il pourrait sortir de la prison de Kosuge, à Tokyo, dès ce mercredi.

Dans une réaction reprise par plusieurs agences de presse, Carlos Ghosn explique: «Je suis infiniment reconnaissant envers ma famille et mes amis qui m’ont soutenu tout au long de cette terrible épreuve. Je tiens également à remercier les associations et les militants des droits de l’Homme au Japon et dans le monde entier qui luttent pour le respect de la présomption d’innocence et la garantie d’un procès équitable. Je suis innocent et résolument déterminé à me défendre vigoureusement dans un procès équitable contre ces accusations sans aucun fondement.»

L’ancien PDG du groupe automobile clame depuis le 19 novembre dernier, jour de son arrestation, son innocence. Carlos Ghosn a notamment été inculpé d’abus de confiance.

Article mis à jour le 06/03/2019 à 09h05