LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Voyages

Vacances scolaires

Cap sur l’Espagne et sur l’Égypte pour les congés



Luxair estime que le volume des réservations reste stable entre la fin de l’année 2020 et la fin de l’année 2021. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Luxair estime que le volume des réservations reste stable entre la fin de l’année 2020 et la fin de l’année 2021. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Le coup d’envoi, ce vendredi soir, des congés de Noël est aussi celui des départs en vacances. Entre les tendances des réservations et la course aux tests, zoom sur le grand rush.

Les valises sont presque bouclées à l’approche des congés scolaires de Noël, qui débutent ce vendredi soir au Luxembourg: nombreux sont les résidents à prendre le large avec, cette année, une préférence marquée pour l’Espagne, le Cap-Vert et l’Égypte, indiquent Luxair et LuxairTours à Paperjam.

L’Espagne tire son épingle du jeu par sa météo clémente – en particulier aux îles Canaries – mais aussi en raison de conditions d’accès aisées: un simple formulaire à remplir sans obligation de test PCR pour les personnes vaccinées. «Les clients n’hésitent pas à réserver. Cependant, les destinations qui renforcent leurs règles d’entrée ( comme l’Italie ) ne jouissent pas du même sort», ajoute le tour opérateur.

Les voyages boostent les tests

«Nous constatons une forte hausse de la demande liée aux vacances de Noël et aux fêtes de fin d’année», déclare Jean-Luc Dourson , directeur de Bionext Lab . Le laboratoire pointe du doigt également l’instauration du CovidCheck couplée au rebond épidémique pour expliquer la hausse d’activité.

Pour y faire face, l’entreprise a recruté 20 renforts et vient d’instaurer un préenregistrement administratif pour les patients demandeurs d’un test Covid (PCR ou antigénique) sans ordonnance et sans rendez-vous. Son objectif? Réduire le temps d’attente des patients.

Les Laboratoires Réunis , quant à eux, ont introduit un système de rendez-vous préalable dans ses quatre stations «drive-in» et «walk-in» du pays. Leur capacité maximale de 2.500 tests PCR quotidiens devrait être très probablement atteinte d’ici la fin de cette semaine ou la semaine prochaine, confie leur administrateur délégué Stéphane Tholl. «Le nombre de tests PCR effectués en décembre a augmenté de plus de 50% comparé au mois de novembre», ajoute le responsable.

Entre lundi et mardi, le nombre de tests PCR passés au Luxembourg a été doublé pour atteindre 5.920. Sur la journée de mercredi, 5.509 prélèvements nasopharyngés ont été réalisés, selon les données du ministère de la Santé.

Des réservations stables

Il faut dire que le test PCR négatif est requis pour accéder à de nombreuses destinations du globe. Chez Travel Group Luxembourg, qui gère les agences We Love to Travel et Voyages Emile Weber , la liste des destinations prisées comporte aussi les États-Unis – dont les frontières ont été récemment rouvertes pour les touristes européens  –, les Émirats arabes unis – qui accueillent actuellement l’ Exposition universelle de 2020  – ainsi que la République dominicaine et les Maldives, selon Michael Gloor, directeur général de Travel Group Luxembourg.

Le responsable constate que les réservations se font à très court terme, mais admet avoir déjà «un volume certain de réservations pour 2022». Pour l’année 2021, Travel Group Luxembourg estime le volume d’activités à 55% de celui de l’année 2019 tandis que pour les réservations de fin d’année, le volume est en recul de 30% sur un an.

Du côté de Luxair et LuxairTours, «le nombre de réservations s’est stabilisé par rapport aux mêmes périodes les années précédentes», bien qu’une «légère hésitation» à la réservation ait été observée fin novembre et début décembre.

Sans nul doute, l’émergence du variant Omicron a jeté un froid sur les projets de voyages lointains. Luxair observe d’ailleurs un attrait pour le Portugal et la France, des destinations où bon nombre de résidents peuvent retrouver leurs proches le temps des fêtes de fin d’année. Plus de simplicité, mais aussi une irrésistible envie de changer d’air semble caractériser cette période.