POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

La campagne de vaccination passe à la phase 4 sur 6



La phase 4 est lancée, après la phase 5a. Devraient logiquement suivre les phases 5b, puis 6, qui ouvre la vaccination à tous. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

La phase 4 est lancée, après la phase 5a. Devraient logiquement suivre les phases 5b, puis 6, qui ouvre la vaccination à tous. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Les personnes de 65 à 69 ans et celles souffrant de diabète avec complications cardio-neurovasculaires, d’hypertension artérielle compliquée ou de maladies neuromusculaires avec répercussions cliniques vont pouvoir se faire vacciner. Les premières invitations seront envoyées au cours de la semaine.

Près d’un mois après le lancement de la  phase 5a de la campagne de vaccination  contre le Covid-19, le ministère de la Santé annonce celui… de la phase 4.

En fait, la phase 5a, qui concerne les personnes âgées de moins de 65 ans, ne concernait que les doses du vaccin d’AstraZeneca, réservé aux plus jeunes . Même si, dans un avis du 4 février, le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) avait confirmé que l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca contre les formes sévères (hospitalisation) et les décès était excellente, quelle que soit la classe d’âge.

La phase 4 cible désormais les personnes «modérément vulnérables», c’est-à-dire âgées de 65 à 69 ans (phase 4a) ou vulnérables en raison de leur état de santé (phase 4b). Les maladies concernées sont le diabète avec ou sans insuline et avec complications cardio-neurovasculaires, l’hypertension artérielle compliquée avec séquelle d'accident vasculaire cérébral ou cardiopathie associée et les maladies neuromusculaires avec répercussions cliniques.

Les plus âgés en priorité

Les premières invitations devraient être envoyées au cours de la semaine, en commençant par les plus âgés. Pour les personnes de la phase 4a, les indications détaillées de la démarche de prise de rendez-vous dans un centre de vaccination seront détaillées sur le courrier. Il est aussi possible d’avoir plus d’informations grâce à la hotline dédiée, au (+352) 247-65533. Les résidents de la phase 4b pourront quant à eux être inscrits via leur médecin traitant ou spécialiste à partir du 1er avril, et recevront alors une invitation par courrier postal. Les courriers seront envoyés «au fur et à mesure, et en fonction des livraisons de vaccins».

Pour rappel , la phase 1 concernait le personnel hospitalier et de santé, les résidents des maisons de retraite et de soins et les personnes en situation de handicap vivant en structure. Les personnes «hautement vulnérables» faisaient partie de la phase 2, soit celles âgées de 75 ans ou plus, ou atteintes de trisomie 21, ayant subi une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques, souffrant de cancer et hémopathie maligne sous traitement (chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie), ou de déficits immunitaires congénitaux. La phase 3 visait les personnes «significativement vulnérables», de 70 à 74 ans ou souffrant d’immunodéficience acquise, d’une affection respiratoire chronique sévère, d’une maladie cardiovasculaire sévère, d’un déficit neuro-cognitif majeur, d’insuffisance rénale chronique dialysée, de cirrhose au stade B ou C, ou d’obésité morbide.

Contrairement à la phase 5a lancée «en avance», celles-ci avaient bien été mises en place dans l’ordre chronologique. Le ministère de la Santé conseille donc aux personnes appartenant aux phases 2 ou 3 en raison de leur âge, et qui n’ont pas encore reçu d’invitation pour se faire vacciner, de vérifier leur adresse via le Registre national des personnes physiques (RNPP) sur guichet.lu.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 86.556 doses ont déjà été administrées au Grand-Duché depuis le début de la campagne.

Les prochaines étapes devraient logiquement être la phase 5b, puis la 6.