PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Rapprochement

Caceis Luxembourg profitera de l’alliance avec S3



233446.jpg

Caceis Luxembourg aura désormais accès au marché espagnol. (Photo: Paperjam/archives)

Annoncé le 17 avril, le rapprochement entre Caceis et Santander Securities Services aura des retombées positives pour l’entité luxembourgeoise de la banque française.

C’est une opération de taille: Caceis (filiale du groupe Crédit Agricole) a acté son rapprochement avec Santander Securities Services (ou S3), filiale de la banque espagnole éponyme. Les deux entreprises font le même métier, à savoir notamment de la conservation et de l’administration de titres.

Peser face à la concurrence

Une fois l’opération finalisée d’ici la fin de l’année, les deux entités réunies auront alors 3.343 milliards d’euros d’actifs en conservation et 1.833 milliards d’euros d’actifs en administration. De quoi peser face à la concurrence européenne et titiller des mastodontes américains comme BNY Mellon ou State Street.

Dirigée par Philippe Bourgues , Caceis Luxembourg rassemble plus de 1.000 personnes, soit environ un tiers des effectifs totaux. Et ses activités vont profiter du rapprochement de sa maison mère avec S3.

Nouvelles affaires

«Caceis a pour objectif une couverture géographique complète de l’Europe. L’alliance avec S3 permet de nous étendre en Espagne, où nous n’étions pas présents. Cela bénéficiera aussi aux activités luxembourgeoises», affirme Éric Derobert, directeur de la communication de Caceis.

Il explique: «Les clients espagnols de S3 auront demain accès à l’offre luxembourgeoise de Caceis, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Réciproquement, l’accès au marché espagnol sera aussi facilité pour les clients luxembourgeois.»

Outre l’Espagne, S3 est implantée au Brésil, au Mexique et en Colombie.

Au-delà du travail sur le portefeuille clients existants, Éric Derobert estime que «l’offre crée la demande», et que cette opération attirera forcément de nouvelles affaires.

«Caceis s’appuie beaucoup sur le Luxembourg. Cela va donc continuer», conclut Éric Derobert.

Taille critique

Dans le détail, S3 apportera à Caceis 100% de ses activités en Espagne et 49,99% de celles effectuées en Amérique latine. Au final, la nouvelle entité sera détenue à 69,5% par Crédit Agricole SA et à 30,5% par Santander.

Les deux entités rapprochées permettront de réaliser des «synergies commerciales et industrielles», selon le communiqué . Un point d’autant plus important que ces activités subissent des pressions sur leurs marges, et nécessitent des investissements informatiques conséquents, ce qui demande donc, in fine, d’atteindre une taille critique.

Caceis a également lancé une offre publique d’achat amicale le 25 février dernier sur le groupe néerlandais Kas Bank, qui devrait être réalisée au cours du troisième trimestre 2019.