LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

équipement

C’est la nuit, on passe au fluo



Les vestes fluo sont parfaitement adaptées à la course sur route de nuit. (Photo: Shutterstock)

Les vestes fluo sont parfaitement adaptées à la course sur route de nuit. (Photo: Shutterstock)

Courir de nuit impose un minimum de matériel pour assurer sa sécurité. De la veste fluo à la lampe frontale, toute une panoplie d’équipements destinés à voir et être vu s’impose dans les rayons. Parce que rien n’arrête le joggeur, pas même le noir absolu.

Même si les jours gagnent des minutes sur les nuits depuis quelques jours déjà, les joggeurs resteront confrontés à la menace de la pénombre de nombreuses semaines encore. Courir la nuit a ses avantages – on doit moins faire attention à son look –, mais impose aussi des mesures de prudence.

La première règle à respecter est donc d’être visible pour les véhicules à moteur. La plupart des vêtements chauds ou de pluie proposent désormais des bandes réfléchissantes, de même que les chaussures. Ce n’est évidemment pas suffisant. Pour courir en toute sécurité, nous ne pouvons que recommander le port d’une veste fluo, qui vous rendra visible de loin. Dans le cas où le budget nécessaire vous paraît trop important par rapport à l’usage, optez au moins pour le «gilet jaune», dont l’usage est historique.

Dans tous les cas, préférez des vêtements clairs, qui permettront au moins de vous percevoir. Et ne négligez pas le fait qu’à cette période de l’année, même si vous partez en plein jour en fin d’après-midi, vous pourriez très vite vous faire surprendre par la pénombre. Au minimum, emportez donc un brassard fluo.

Voir en plus d’être vu

Pour être vu et voir en retour, rien ne vaut évidemment une bonne lampe frontale – nous y reviendrons plus en détail dans une prochaine chronique. Si votre objectif est de courir de nuit, choisissez une lampe qui vous permettra d’éviter les nids de poule et autres pièges de la route. Vérifiez donc les lumens indiqués. À partir de 80 lumens, vous disposez d’un outil qui vous assurera une bonne visibilité minimale.

Certaines lampes disposent d’une ceinture frontale, qui peut s’avérer plus confortable, et qui, souvent, offre l’avantage d’être combinée avec une lampe rouge dans le dos pour signaler votre présence.

Il existe des lampes de tous les prix et de toutes les qualités. Certaines tiennent extrêmement longtemps et sont prévues pour les ultra-trailers, qui courent parfois toute la nuit dans les bois. Elles peuvent parfois devenir encombrantes. Dernier conseil, faites plutôt le choix d’une lampe rechargeable pour ses atouts plus écologiques.

Courir de nuit peut s’avérer réellement magique. Les foulées prennent une autre dimension, et les distances semblent moins longues. Mais n’oubliez pas non plus que l’hiver, dans les bois, les animaux, dont c’est le territoire naturel, se reposent en vue du printemps. Le sport, c’est aussi le respect de la nature et des autres êtres vivants.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Running, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité du running au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.