PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

à lire, à voir (8/10)

Des bulles pour faire passer les fondamentaux de l’économie



L’objectif de l’auteur, également économiste, consiste à sensibiliser un jeune public (de 10 à 15 ans) aux différentes problématiques liées à l’économie.  (Photo: Casterman)

L’objectif de l’auteur, également économiste, consiste à sensibiliser un jeune public (de 10 à 15 ans) aux différentes problématiques liées à l’économie. (Photo: Casterman)

L’été est une période propice à la lecture et au rattrapage de visionnage de films. Paperjam.lu vous propose une sélection d’ouvrages et de films récents liés à l’économie et à la finance. Cette semaine, «L’Économie en BD», de Jézabel Couppey-Soubeyran et Auriane Bui.

Vulgariser et éduquer: c’est la marotte de l’économiste française Jézabel Couppey-Soubeyran. Dans une tribune dans Le Monde en 2019 , elle lance: «La vulgarisation n’est pas vulgaire, et les économistes ont doublement tort de ne pas s’en emparer davantage. Tort pour eux-mêmes et le développement de leur discipline. Car la production scientifique n’a de valeur que si elle se diffuse au-delà de ses pairs. Tort pour la démocratie, car chaque citoyen a besoin d’une éducation économique et financière qui passe par la vulgarisation.»

Après avoir commis entre autres «L’Économie pour toutes», «L’Économie est un jeu», ou encore «Parlons banque en 30 questions», elle publie « L’Économie en BD », avec l’illustratrice Auriane Bui.

Son objectif consiste cette fois à sensibiliser un jeune public (de 10 à 15 ans) aux différentes problématiques liées à l’économie. Des thèmes-clés ont ainsi été choisis, comme le revenu de base, le chômage, les inégalités, la finance, etc., et sont traités de manière concrète et avec légèreté sous la forme d’un dialogue entre une jeune fille, Zoé, et sa voisine, professeur d’économie à la retraite.

«L’Économie en BD», de Jézabel Couppey-Soubeyran et Auriane Bui. Casterman

1 / 3

«L’Économie en BD», de Jézabel Couppey-Soubeyran et Auriane Bui. Casterman

2 / 3

«L’Économie en BD», de Jézabel Couppey-Soubeyran et Auriane Bui. Casterman

3 / 3

Le pitch

«Zoé vit avec sa maman qui est au chômage. Cette collégienne de 12 ans maligne et volontaire voudrait l’aider à retrouver du travail. Mais comment s’y prendre?

C’est le point de départ qui va mener Zoé à se poser les bonnes questions, grâce notamment à madame Robinson, sa voisine prof d’économie à la retraite, et à ses copains, sur tous les thèmes qui régissent le monde économique d’aujourd’hui: Travail – Chômage – Mondialisation – Banque – Progrès technique – Inégalités – Parité – Retraites – Revenu de base – Écologie – Monnaie – Finance – Europe – Brexit.

Un récit vivant pour permettre aux enfants (10-15 ans) d’aborder avec clarté les grands sujets de l’économie.»

Pour aller plus loin

Les adultes amateurs de bandes dessinées, et curieux d’économie et de finance, pourront trouver leur compte avec «Economix. La première histoire de l’économie en BD» (de Michael Goodwin et Dan Burr), ou se faire aider de Largo Winch pour tout comprendre aux ressorts de la finance.

En deux tomes, «L’Économie en BD», de Grady Klein, Yoram Bauman et Christophe Bontemps, dépoussière d’abord la microéconomie avant de s’attaquer à la macroéconomie.

La trilogie «Hedge Funds» est aussi devenue un classique du genre: parue en 2014, elle raconte l'ascension du jeune Franck Carvale, parti tenter sa chance à Hong Kong, et qui sera parachuté à la tête d’un hedge fund.

Fiche technique

Public: de 10 à 15 ans

Auteurs: Jézabel Couppey-Soubeyran, Auriane Bui

Éditeur: Casterman

Date de publication: août 2020

Prix: 12,95 euros