POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

majorité contre opposition

Le budget 2021 de l’État est adopté



Le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP) estime que le budget 2021 pose « les jalons pour une relance soutenue ». (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP) estime que le budget 2021 pose « les jalons pour une relance soutenue ». (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Sans surprise, le budget de l’État pour 2021 a été adopté ce jeudi à la Chambre des députés grâce aux voix des partis de la majorité. ADR, Déi Lénk, Piratepartei et CSV ont voté contre.

Le budget de l’État luxembourgeois pour 2021 et la programmation financière pour la période de 2020-2024 ont été, comme attendu, votés jeudi en fin de matinée à la Chambre des députés. Et sans surprise, les 31 députés des trois partis de la majorité (DP, LSAP, Déi Gréng) ont voté pour, et ceux ce l’opposition (Déi Lénk, CSV, ADR, Piratepartei), contre.

Ce vote a fait suite à des débats parfois tendus et à la prise de parole du ministre des Finances Pierre Gramegna (DP). 

Mardi, le rapport de commission avait été présenté à la Chambre par le député François Benoy (Déi Gréng).

Selon Pierre Gramegna, «les évolutions des trois derniers mois montrent qu’il y a de bonnes raisons d’être optimistes pour l’année 2021, et que cette année très exceptionnelle promet de s’achever sur une note plus positive. Le budget 2021, à travers ses mesures fiscales et les investissements publics élevés, est résolument orienté vers l’avenir. Il pose les jalons pour une relance soutenue et permettra de préparer notre pays, ses entreprises et leurs salariés à relever les défis de l’après-crise.»