LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Scène

Broadway s’invite au Luxembourg



283299.jpg

Du 23 décembre au 5 janvier, la comédie musicale «Cabaret» se jouera sur la scène du Grand Théâtre de Luxembourg. (Photo: The Other Richard)

Le Grand Théâtre de Luxembourg renoue avec la tradition des grandes comédies musicales hivernales. Avec à l’affiche un classique parmi les classiques: Cabaret!

Evita, West Side Story, Cats… Si la comédie musicale n’est pas le style le plus adulé au Luxembourg, le Grand Théâtre de la Ville l’a pourtant mis à l’honneur au moment des fêtes de fin d’année à travers ces grandes productions, à l’instar de la tradition observée dans les pays anglo-saxons. Après une pause durant la saison dernière, le grand «musical» fait un retour très attendu cet hiver avec un monument du genre: Cabaret. Son adaptation cinématographique aux huit Oscars avait propulsé Liza Minnelli au rang de légende.

Comme de nombreuses comédies musicales, Cabaret n’est pas un simple divertissement. Elle joue avec un certain contexte historique et politique. Berlin, 1931: la République de Weimar s’essouffle et le parti nazi gagne en popularité. Alors cosmopolite, ouverte et insouciante, la capitale allemande est une ville délicieusement décadente, celle de la mythique Sally Bowles, qui se produit au célèbre cabaret Kit Kat Klub…

Elle prend pour amant Brian, un jeune écrivain anglais tout juste débarqué pour rédiger sa thèse de philosophie. Le riche mondain Maximilian von Heune, alias Max, les prend en amitié, les séduit et leur fait mener la grande vie, mais celui qui est alors persuadé que l’Allemagne saura garder les nazis sous contrôle finit par les abandonner alors que Sally est enceinte de lui, ou de Brian… Désillusion, avortement, séparation: la fin du trio trouvera son écho dramatique dans celle de l’Allemagne légère des années folles.

Chronique musicale sur fond de passions amoureuses et de grands troubles politiques, Cabaret, c’est aussi et avant tout des tubes intemporels, comme «Willkommen, Bienvenue, Welcome», «Tomorrow Belongs to Me» et «Cabaret», ainsi que des chorégraphies à couper le souffle. Pour cette adaptation présentée au Grand Théâtre, celles-ci ont été créées par le célèbre chorégraphe et designer espagnol Javier de Frutos.

Quant à la mise en scène, ce n’est à personne d’autre que Rufus Norris, directeur artistique du National Theatre de Londres, qu’elle a été confiée. De quoi faire le plein d’amoureux de grand spectacle musical du 23 décembre au 5 janvier, avec une représentation suivie du dîner traditionnel le soir de la Saint-Sylvestre.