PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Résultats trimestriels

Le Brexit hypertrophie le secteur de l’assurance



237746.jpg

Les chiffres de l’assurance non-vie grimpent de plus de 200% depuis l’obtention d’agréments par des compagnies récemment installées. (Photo: Maison Moderne / Archives)

Le secteur de l’assurance présente des chiffres largement positifs pour le premier trimestre 2019. Le déplacement de 13 compagnies d’assurances vers Luxembourg dans le contexte du Brexit commence à porter ses fruits.

Le secteur de l’assurance se prépare à une année faste. Selon les chiffres du premier trimestre fournis par le Commissariat aux assurances, toutes branches d’assurances confondues, les primes augmentent de 46,18% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

La progression touche l’ensemble des secteurs. Les branches ‘vie’ progressent de 7,19% par rapport au 1er trimestre 2018 tandis que les primes en assurance non-vie augmentent de 217,57%.

Priorité aux taux garantis

En assurance-vie, la progression est très variable suivant les types de produits. Ceux à rendement garanti ont vu les primes augmenter de 28,49%, malgré la faiblesse des garanties offertes et les efforts des assureurs visant à promouvoir les contrats en unités de compte. Ces derniers ont régressé de 4,47% sur la même période.

En termes de collecte nette, c’est-à-dire de l’encaissement diminué des rachats, pour chacune des deux branches, la collecte nette est positive. Elle est de l’ordre de 1,2 à 1,3 milliard d’euros.

Dans le secteur de l’assurance non-vie, le Brexit explique pour une bonne part l’envolée de l’encaissement. Les compagnies qui ont choisi le Luxembourg reçoivent à tour de rôle leur agrément, gonflant les chiffres du secteur. La plupart sont actives dans les assurances non-vie pour le secteur des entreprises.