PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Résultats semestriels

Le Brexit gonfle toujours les chiffres de l’assurance



258128.png

Le Commissariat aux assurances constate que le Brexit modifie fortement les chiffres du secteur. (Photo: Maison Moderne / Archives)

Sur le premier semestre de l’année, les assureurs enregistrent de très fortes croissances, surtout gonflées par les transferts de sociétés dans le contexte du Brexit.

L’année 2019 semble bien partie pour le secteur de l’assurance. Selon les chiffres communiqués par le Commissariat aux assurances, les primes, toutes branches confondues, ont augmenté de 53,8% au cours du second trimestre par rapport à la même période en 2018.

Sur les six premiers mois de l’exercice 2019, l’encaissement global enregistre une croissance de 69,55%. Les primes sont en augmentation de 39,39% en assurance-vie et de 210,97% dans les branches de l’assurance non-vie.

Comme on l’a déjà vu lors de la présentation des résultats annuels de l’exercice 2018 il y a un mois, les chiffres de l’assurance sont actuellement fortement impactés par des transferts d’activité liés au Brexit.

Transfert de portefeuille

Les chiffres de l’assurance-vie sont notamment influencés par un transfert de portefeuille vers le Luxembourg d’un montant supérieur à 2 milliards d’euros. La progression de l’encaissement atteint 11,6% pour les produits en unités de compte et 93,23% pour les produits à rendements garantis, les plus influencés par le transfert de portefeuille en question.

Toujours dans l’assurance-vie, le total des provisions techniques s’établit à 191,86 milliards d’euros à la fin juin 2019, en progression de 8,67% par rapport à la fin juin 2018 et de 2,74% par rapport à la fin mars 2019. Le Commissariat précise à ce sujet que l’augmentation de 5,12 milliards d’euros enregistrée au deuxième trimestre est notamment due à une collecte nette positive pour 3,13 milliards d’euros.

L’assurance non-vie hypertrophiée

L’assurance non-vie est particulièrement marquée par les retombées des agréments reçus par les compagnies qui ont rejoint le Luxembourg dans le contexte du Brexit. Dans ce secteur, la progression enregistrée est de 210,97%.

Les assureurs qui travaillent essentiellement sur le marché luxembourgeois ont connu une croissance de leur encaissement de 6,10%. Ceux qui travaillent à l’étranger affichent, eux, une progression de 315,31%.