ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

après l’incendie de vendredi après-midi

La Brasserie Guillaume renaîtra à l’identique



239456.jpg

Charles Munchen a créé la Brasserie Guillaume en 2000 avec Sébastien Sarra, son associé qui en a ensuite repris totalement les rênes. (Photo: Nader Ghavami)

Les plaies de la Brasserie Guillaume, touchée par un violent incendie vendredi en fin d’après-midi, sont encore loin d’être pansées. Mais le patron et ses équipes, très soudés, veulent aller de l’avant et évoquent déjà la prochaine réouverture.

La Brasserie Guillaume, située en plein centre de Luxembourg-ville, fait peine à voir. Des barrières Heras bâchées cachent la façade de ce lieu emblématique de la capitale, ravagé par un incendie vendredi en fin d’après-midi . Mais la consternation a déjà laissé place à la détermination.

Au rez-de-chaussée, d’où se dégage encore l’odeur de l’incendie, on trie, on range, on nettoie, on récupère ce qui peut l’être... Première étape d’un renouveau qui a donc déjà commencé.

239440.jpg

Le feu est parti du sous-sol et s’est propagé via le conduit d’une hotte. (Photo: CGDIS)

«C’est une période difficile, mais on ne va pas rester à pleurer», commente Sébastien Sarra, le patron, installé à une table avec Charles Munchen , avec qui il a porté la Brasserie Guillaume sur les fonts baptismaux en 2000, avant d’en prendre seul les rênes. «Mais cela fait 23 ans qu’on travaille ensemble», précise pour sa part l’entrepreneur connu du Tout-Luxembourg. «J’ai engagé Sébastien comme barman. Il travaillait très bien et je lui ai confié d’autres responsabilités, avant de le laisser seul, puisque je devenais alors un peu âgé. Et il est devenu un excellent patron.»

Tout le monde veut retrouver la Brasserie Guillaume telle qu’elle était.

Sébastien Sarra,  patron de la Brasserie Guillaume

Charles Munchen habite un appartement au-dessus de la Brasserie Guillaume. Et a été malheureusement en première ligne pour assister à l’incendie.

«On m’a appelé pour me demander de sortir. C’est dehors que j’ai vu les flammes», explique-t-il. «Assister à cela, bien sûr que cela fait un pincement au cœur. Mais je suis surtout heureux qu’il n’y ait pas de blessés.» Son appartement a été épargné. Mais dans l’attente que tout soit sécurisé, il loge à l’hôtel Vauban, juste à côté.

Des équipes très soudées

Bien entendu, il est encore trop tôt pour annoncer une date de réouverture. Mais réouverture il y aura, le plus vite possible.

«À l’identique, car je pense que tout le monde veut retrouver la Brasserie Guillaume comme elle était», confie Sébastien Sarra. «Le message que je veux faire passer, c’est que nous sommes tous soudés. Vous savez, la plupart des 50 employés sont là depuis 20 ans ou plus. La Brasserie Guillaume, c’est leur maison.»

Charles Munchen acquiesce. Et évoque même une «famille» au sujet des membres du personnel.

C’est un lieu de rencontre, de passage, de rendez-vous... pour les Luxembourgeois et les étrangers.

Sébastien Sarra,  patron de la Brasserie Guillaume

Cette solidarité va même bien au-delà de la terrasse. «On peut en effet compter sur la Ville. Mme la bourgmestre est encore venue ce mardi. Elle était déjà bourgmestre quand on a ouvert...», concède Charles Munchen.

Tandis que Sébastien Sarra avoue ne pas avoir été surpris par l’émotion provoquée par l’incendie dans le grand public. «La Brasserie Guillaume représente beaucoup de choses pour beaucoup de gens. C’est une maison unique, avec un service en continu. C’est un lieu de rencontre, de passage, de rendez-vous... pour les Luxembourgeois et pour les étrangers.»

Tous pourront à nouveau en profiter à terme. Sébastien Sarra y veillera. «Moi, je suis juste le gardien de ces lieux. Les protéger et veiller sur eux, c’est ma fierté», conclut-il.