POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

revue de presse

Le bras de fer se poursuit à l’ISL



301075.jpg

À l’ISL, la dernière convention collective est arrivée à terme en août 2018. (Photo: David Laurent/Wide/Archives)

Le personnel mènera une grève du zèle de lundi à mercredi prochains. Les négociations quant à la nouvelle convention collective de travail restent dans l’impasse.

La  menace avait été brandie par les syndicats  et deviendra réalité la semaine prochaine: de lundi à mercredi, les 290 employés de l’International School of Luxembourg, dont une majorité d’enseignants, mèneront une grève du zèle,  relatent nos confrères de Delano . Ils effectueront donc juste les tâches qui leur sont imparties, mais refuseront toutes celles qui sortent du cadre strict de leurs attributions.

Ce sont toujours les discussions au sujet de la future convention collective de travail qui posent problème. «L’employeur propose une grille de salaires pour les enseignants avec une évolution de rémunération inférieure à celle d’aujourd’hui. Les syndicats ainsi que les représentants du personnel refusent cette proposition, puisque cette mesure d’économies substantielles affecte les salaires des enseignants d’une façon considérable», explique le LCGB sur son site internet.

La direction de l’école a indiqué à nos confrères regretter la tournure des événements, et souhaiter une issue raisonnable, expliquant encore que sa proposition n’impactera pas l’équipe actuelle, mais seulement les futurs engagés.

Au début de cette semaine, des actions symboliques de protestation ont eu lieu, via des regroupements du personnel. D’autres seront organisées la semaine prochaine.

L’Office national de conciliation a été saisi.