PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Sponsored News - Lalux Assurances

Le système de retraite luxembourgeois expliqué



laluxgolden-rent_630x420.png

(Image: Lalux Assurances)

Les besoins de santé et de sécurité matérielle de chacun augmentent proportionnellement à l’accroissement du niveau de vie. Sans vouloir mettre en cause l’acquis du système de sécurité sociale luxembourgeois, il faut être conscient de ses limites. Tout ne peut être attendu de l’État Providence.

Actuellement, le système de retraite repose sur trois grands piliers:

  • le régime d’assurance-vieillesse
  • le régime professionnel
  • le régime individuel.

 

1er pilier:

Le premier pilier est ancré dans le système de la Sécurité sociale. Il est financé grâce à la solidarité nationale selon le principe de la répartition et constitue une sorte de minimum social à la plus grande partie de la population. Les cotisations versées aujourd’hui servent à financer les retraites de demain.

2e pilier:

Le deuxième pilier est communément connu sous le terme «Plan de Pension» et est lié à un contrat de travail auprès d’un employeur luxembourgeois. Il s’agit d’une retraite complémentaire constituée par l’employeur pour les membres du personnel ou pour certaines catégories de son personnel. L’idée de la solidarité ne joue plus de rôle primordial, les critères privilégiés étant ceux de l’équité entre générations et de l’efficacité macro-économique.

Les régimes du deuxième pilier sont financés non pas par un système de répartition mais par un système de capitalisation et ils sont gérés par des organismes privés comme Lalux assurances-vie. Les prestations retraite, décès et/ou invalidité garanties par l’État dans le cadre du 1er pilier demeurent inchangées mais peuvent être complétées par l’employeur dans un cadre fiscal très intéressant (dispositions de la loi du 8 juin 1999 sur les régimes complémentaires de pension).

C’est dans le cadre de cette même loi que des avantages fiscaux sont accordés pour cotisations personnelles versées par le salarié en complément au financement de l’employeur (LIR110).

3e pilier:

Le troisième pilier est un instrument d’épargne et de pension complémentaire. Il repose sur un régime d’assurance ou d’épargne individuelle: chacun règle les primes fixées dans le cadre d’un contrat personnalisé. La solidarité fait place à la mutualisation des risques. Ce n’est plus l’exercice d’une profession qui conditionne le régime individuel, mais l’efficacité financière. Le grand attrait du troisième pilier est les avantages fiscaux, dont le législateur a assorti le système prévoyance-vieillesse.

Et c’est justement l’étendue de ce cadre légal (art. 111bis L.I.R.) dont une modification intéressante est prévue au projet de réforme fiscale et qui pourrait rentrer en vigueur le 1er janvier 2017.

Désormais, les avantages sont:

  • augmentation du plafond maximum déductible à 3.200.- € sans prendre en considération l’âge de l’assuré;
  • libération de l’épargne à partir de 60 ans, au choix: en capital, en rente viagère ou un mix des deux.

 

Si vous souhaitez avoir un devis gratuit pour votre assurance-pension complémentaire auprès du groupe La Luxembourgeoise, vous pouvez le faire via le formulaire suivant.