POLITIQUE & INSTITUTIONS
MONDE

En Algérie

Bouteflika est bien candidat pour un 5e mandat



219228.jpg

Président en place depuis 20 ans, Abdelaziz Bouteflika est candidat à sa propre succession. (Photo: Licence C.C.)

Le dossier de candidature du président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, a été déposé dimanche au Conseil constitutionnel algérien. Des élections anticipées sont d’ores et déjà annoncées en cas de victoire, en guise de réponse aux manifestants.

La procédure prévoit que le candidat soit physiquement présent lors du dépôt de candidature. Mais, faute d’une santé suffisante, le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, s’est fait représenter dimanche par son directeur de campagne, Abdelghani Zaalane.

Malgré l’opposition d’une jeunesse algérienne qui crie son ras-le-bol du régime «monarchique» d’un président en place depuis 20 ans, Abdelaziz Bouteflika est donc candidat à sa propre succession. Son dossier de candidature a été déposé au Conseil constitutionnel, au dernier jour du délai.

L’élection présidentielle se déroulera le 18 avril prochain. Abdelaziz Bouteflika a indiqué avoir «entendu le cri du cœur des manifestants» dans une lettre officiellement rédigée par ses soins et lue à la télévision avant le dépôt de sa candidature.

En cas de victoire, le président s’engage à ne pas aller au bout de son mandat et à se retirer à l’issue d’une présidentielle anticipée. Une nouvelle Constitution adoptée par référendum serait aussi au programme de son mandat partiel, dans lequel la jeunesse occuperait une place importante.

Abdelaziz Bouteflika était le huitième candidat à déposer son dossier pour la magistrature suprême.