POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

495 propositions

«Boosteren», mot de l’année au Luxembourg



Prendre une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 est le mot de l’année au Luxembourg, où il succède à… «corona», numéro 1 l’an dernier. (Photo: Shutterstock)

Prendre une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 est le mot de l’année au Luxembourg, où il succède à… «corona», numéro 1 l’an dernier. (Photo: Shutterstock)

Les termes liés au Covid dominent, cette année encore, le classement des mots de l’année au Luxembourg, organisé par le Zenter fir d’Lëtzebuerger Sprooch, RTL et la radio 100,7. Mais le hip-hop s’invite «à la fête».

«Boosteren». Même pour les non-Luxembourgeois, le mot de l’année retenu par le Centre pour la langue luxembourgeoise (Zenter fir dʼLëtzebuerger Sprooch), RTL et la radio 100,7, est directement compréhensible. Ou presque.

Au «booster», littéralement la dose de rappel du vaccin, booster en français (…), les organisateurs ont préféré retenir le verbe, «boosteren» pour «se faire piquer pour une dose de rappel».

Entre le 29 novembre et le 13 décembre, 459 propositions sont parvenues jusqu’au jury. À la deuxième place, ex æquo avec «CovidCheck» s’invite un mot issu de la scène du hip-hop, «sheesh», traduit par les organisateurs en «o mäi Gott», ou «mon dieu» pour nos amis francophones.

Au pied du podium figurent «Solidaritéit», qu’il ne doit pas être utile de traduire, et «Schwurbler/Schwurblerin», issu de l’allemand, pour désigner ceux qui parlent, qui parlent encore et qui parlent toujours de matières pour lesquelles ils n’ont aucune expertise – merci les réseaux sociaux.