ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Selon Post 

La bonne année se souhaite de plus en plus par internet



Les messageries instantanées volent la vedette aux classiques SMS pour le Nouvel An. (Photo: Mathilde Obert/Paperjam)

Les messageries instantanées volent la vedette aux classiques SMS pour le Nouvel An. (Photo: Mathilde Obert/Paperjam)

L’envoi de SMS pour la nouvelle année a diminué de 54% entre 2021 et 2022 pour les clients de Post Luxembourg, alors que la consommation de données internet augmente de 21%.

Dans la soirée du 31 décembre 2021 (pour prendre un peu d’avance), à minuit pile ou le lendemain dans la journée, comment avez-vous envoyé vos vœux pour la nouvelle année? Si les SMS étaient de mise pendant des années, ils ont de moins en moins de succès, concurrencés par les messageries instantanées et les réseaux sociaux. Ainsi, leurs envois ont diminué de 54% entre 2021 et 2022, selon Post Luxembourg. Alors que le trafic internet a augmenté de 21%.

L’entreprise de télécommunications luxembourgeoise se base sur les données de ses clients durant les deux journées du 31 décembre 2021 et du 1er janvier 2022. 379.300 SMS ont été envoyés, et 165 téraoctets de data ont été échangés. Sans compter les personnes qui ont utilisé le wifi et non la 2G, la 3G, la 4G ou la 5G. Cette évolution se poursuit depuis 2018 où 1,49 million de SMS avaient été envoyés et 50,2 téraoctets de data échangés par les clients de Post.

Restent aussi les appels téléphoniques, ou encore les traditionnelles cartes de vœux sur papier ou, bien sûr, les visites personnelles.