BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

CONSTRUCTION

Une bonne acoustique pour créer confort et bonheur



De gauche à droite: Messieurs Bitto, Poncelet, Counotte, Gillet, Statucki et Reckinger, de Schroeder & Associés. Crédit: Schroeder & Associés

De gauche à droite: Messieurs Bitto, Poncelet, Counotte, Gillet, Statucki et Reckinger, de Schroeder & Associés. Crédit: Schroeder & Associés

Face à la densification du marché et des logements sur notre territoire, les besoins de confort et de protection phonique sont amenés à prendre de l’importance et à agir sur le secteur de la construction. Une bonne acoustique permet non seulement de gagner en qualité de vie, mais aussi de se protéger des bruits extérieurs.

Durant le confinement, chacun a pu apprécier la diminution des niveaux de bruits extérieurs. Les bruits de la rue ont ainsi laissé place aux bruits naturels. Le paysage sonore a changé, tout comme la sensibilité des gens à ces «nuisances» venant à charge de leur santé et leur bien-être. «Pour être bien dans sa peau et son logement, il faut pouvoir protéger son intimité et son environnement des aléas extérieurs», explique Georges Reckinger, expert acoustique chez Schroeder & Associés.

Créer de bonnes conditions de vie

Le marché luxembourgeois a pris conscience de l’importance de l’acoustique des lieux dans tous types de projets: logements, infrastructures, etc. «L’acoustique joue aujourdhui un rôle prépondérant. Les acousticiens sont dans ce contexte des créateurs de confort et parfois de bonheur. Rares sont les projets pour lesquels les promoteurs et architectes ne recourent pas au service de ces acousticiens, car il y a toujours un risque de construire un joli projet architectural mais difficile à vivre si les conditions acoustiques ne sont pas optimisées.»

En 2021, une norme acoustique luxembourgeoise verra le jour. Dans ce contexte, les experts et acousticiens accompagneront les promoteurs, constructeurs et maîtres d’ouvrage dans leurs démarches pour optimiser l’acoustique vers un niveau de confort et de protection adapté. «Il s’agit de construire selon l’utilisation des volumes. Il faut que les logements et bâtiments d’utilité publique répondent aux attentes de confort acoustique. Si on construit par exemple une maison relais ou une école, la correction acoustique des lieux doit permettre une communication aisée et confortable, les volumes doivent aussi être protégés entre eux et des bruits extérieurs.»

Répondre aux nombreuses questions acoustiques

Pour s’assurer d’un confort acoustique optimal dès la conception d’un bâtiment, il est primordial d’intégrer la logique acoustique tout en préservant la cohérence architecturale souhaitée. «Il n’est pas question de créer une révolution sur un concept architectural mais d’y injecter des solutions acoustiques qui puissent convenir au plus grand nombre et répondre aux besoins. La définition du besoin pour une maison relais n’est pas celle d’un bureau ou d’une résidence.»

Au Luxembourg, des questions sont de plus en plus souvent soulevées à ce sujet. «L’intérêt de l’acoustique est que nous sommes à l’intersection de divers domaines: le matériau, la mise en œuvre et la stabilité. Dans le contexte du logement, nous avons souvent tendance à négliger la correction acoustique (la qualité intramuros) et à nous intéresser uniquement à l’isolation. Notre force est d’intégrer différentes compétences permettant d’enrichir l’acoustique», précise David Statucki, ingénieur acousticien.  

Pour accompagner les différents acteurs, le bureau Schroeder & Associés dispose d’une équipe d’experts disposant d’excellentes références techniques et couvrant, ensemble, l’ensemble des domaines de la construction: de la stabilité aux parachèvements en passant par les étanchéités, les façades, les toitures et les équipements techniques. «Nous avons deux cellules de trois experts chacune: l’expertise en bâtiment créée il y a six ans et l’unité acoustique et physique du bâtiment créée il y a un an», explique Patrick Counotte, responsable du centre d’expertise.

Pour l’équipe, l’avenir présente des enjeux, environnementaux mais aussi économiques. «On rencontre au Luxembourg des écarts substantiels entre le coût d’un logement et le niveau de confort acoustique associé. Nous sommes là pour rationaliser les choses et trouver le bon équilibre.» L’acoustique dépend en outre de l’environnement extérieur (isolation, acoustique de façade). «On intègre de plus en plus cette problématique dans les projets urbanistiques. C’est intéressant pour nous car nous pouvons aller plus loin dans les notions de paysage sonore, de zone de tranquillité et de développement de concepts de façade ayant un rôle actif et positif d’un point de vue acoustique. Le mieux-vivre concerne aussi bien l’intérieur que l’extérieur.»

Retrouvez l’expertise de Schroeder & Associés sur https://www.schroeder.lu/