LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

BALADE EN PLEINE NATURE

Un bol d’air au Mullerthal



La cascade Schiessentümpel est l’un des incontournables de la région. (Photo: NGPM, Raymond Clement)

La cascade Schiessentümpel est l’un des incontournables de la région. (Photo: NGPM, Raymond Clement)

La Petite Suisse luxembourgeoise bénéficie déjà d’une belle notoriété dans le pays, mais elle ambitionne une reconnaissance au niveau de l’Unesco. Le dossier de candidature est en phase de finalisation.

Des rochers et des arbres à profusion: la région du Mullerthal offre des images de carte postale à tous les visiteurs, des sportifs les plus aguerris aux promeneurs du dimanche.

À côté des nombreux circuits autopédestres , la cascade Schiessentümpel est l’un des emblèmes de la région, au même titre que les nombreuses gorges dans lesquelles les promeneurs s’engouffrent via les sentiers de promenade .

Il règne ici une atmosphère aussi vivifiante que reposante qui, certes, est bien connue au Luxembourg, mais un petit peu moins hors des frontières. Cela pourrait un jour changer, si le Natur- & Geopark Mëllerdall obtient le titre de Géoparc mondial de l’Unesco.

Le dossier de candidature sera remis en novembre à l’organisation basée à Paris, point de départ d’une randonnée particulière qui passera par des experts scientifiques, une mission d’évaluation sur le terrain, un rapport d’évaluation, puis enfin une décision. La réponse devrait tomber d’ici 2022 selon Christiane Francisco, responsable du service Économie régionale au sein du Natur- & Geopark Mëllerdall.

De la mer à la terre

«Un des objectifs est de mieux faire connaître le patrimoine géologique, culturel et immatériel de la région», souligne-t-elle. Car le grès luxembourgeois, qui contraste si fort avec la végétation luxuriante des environs, a une histoire particulière: il constituait voici plus de 200 millions d’années un fond marin. Au fil du temps, la mer a disparu, des rivières se sont creusées dans la roche et le paysage actuel a commencé à se dessiner.

«Ce grès luxembourgeois fonctionne comme une nappe aquifère: il permet aux communes membres d’être autosuffisantes en eau potable», souligne Christiane Francisco. Il s’agit de la communauté de Beaufort, Bech, Berdorf, Consdorf, Echternach, Fischbach, Heffingen, Larochette, Nommern, Rosport-Mompach et Waldbillig.

Le grès luxembourgeois constituait voici plus de 200 millions d’années un fond marin. (Photo: NGPM, Uli Fielitz)

1 / 2

Le Mullerthal, ce sont aussi des formations géologiques originales, comme cet amphithéâtre  B reechkaul situé à Berdorf.  (Photo: ORT MPSL, Raymond Clement )

2 / 2

Plus de 40 personnes travaillent sur le dossier de candidature. Il s’agit d’une deuxième tentative pour le Mullerthal d’obtenir le titre de Géoparc mondial de l’Unesco. En 2017, «nous n’avions pas encore suffisamment fait un travail de networking avec les Unesco Global Geoparks existants à l’époque. En plus, étant à ce moment-là une institution assez jeune (elle a été créée en 2016, ndlr), nous n’avions pas encore communiqué les objectifs et missions du Natur - & Geopark Mëllerdall», relate notre interlocutrice. «Aujourd’hui, notre structure a considérablement développé ses services, adressés aux citoyens et entreprises de la région, et sa communication.»

Parmi les 147 Géoparcs mondiaux de l’Unesco, deux sont situés non loin du Luxembourg: en Allemagne avec le Vulkaneifel et en Belgique avec le Géoparc Famenne-Ardenne. Le Grand-Duché figure en outre sur la carte mondiale de l’Unesco puisque les vieux quartiers et les fortifications de la ville de Luxembourg sont reconnus comme patrimoine mondial de l’humanité. Il en va de même pour la procession dansante d’Echternach et l’exposition «The Family of Man» du photographe Edward Steichen, inscrite depuis 2003 au registre «Mémoire du monde» de l’Unesco.