ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Nouvelle BMW iX3

BMW veut vous faire rouler plus vert



La nouvelle iX3 a été présentée en avant-première au Luxembourg voici quelques semaines. (Photo: BMW/Diana Sellier)

La nouvelle iX3 a été présentée en avant-première au Luxembourg voici quelques semaines. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Le iX3 est le nouveau SUV 100% électrique de BMW. Il a été présenté en avant-première voici peu au Golf de Luxembourg, et Paperjam a pu tester ce véhicule «vert» sur lequel la marque allemande fonde de grands espoirs.

La marque allemande nourrit de grandes ambitions pour sa gamme de véhicules «verts». L’arrivée du iX3, nouveau SUV 100% électrique, en a fait s’étrangler certains qui y ont vu une perte de l’esprit BMW. Mais la majorité a applaudi, à raison.

La question est évidemment un piège. À quand remontent les premiers véhicules électriques chez BMW? 2013, avec les sorties des i3 et i8, répondent la plupart, en fonçant droit dans le panneau. La bonne réponse est 1972, puisque la mythique BMW 1602 avait ouvert le marathon olympique. Elle était à l’époque le fruit de longues recherches, mais restait un engin expérimental, dont il ne subsiste plus que quelques prototypes.

Presque 50 ans plus tard, c’est le iX3 qui arrive sur le marché. Un premier SUV 100% électrique, totalement inspiré du traditionnel X3. Qui n’a pas été accueilli par tous avec des vivats, la crainte de voir l’esprit BMW en prendre un coup. À tort, car, finalement, le petit nouveau est totalement semblable à ses frères essence, diesel et hybride. L’espace est bien celui du X3, avec 5 vraies places, une finition soignée et un coffre de 450 litres.

Un SUV 100% électrique, réplique des X3 essence, diesel ou hybride. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Un SUV 100% électrique, réplique des X3 essence, diesel ou hybride. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Quels sont les arguments qui plaident en faveur de ce véhicule au moment du choix? Sans aucun doute le confort de conduite. Le moteur développe 260 chevaux, mais surtout 400 Newtons-mètres «d’un couple que l’on a intégralement dès que l’on met son pied sur la pédale». De quoi oublier le poids d’un peu plus de deux tonnes. D’autant que la propulsion est aidée par un essieu avant très dynamique, et un centre de gravité placé 7cm plus bas que sur les autres voitures de la gamme. Bref, ça roule bien, confortablement et de manière très sécurisée. Et évidemment de façon silencieuse, sauf si vous enclenchez l’option «bruit de moteur», dont le son a été composé par Hans Zimmer.

Transformer l’énergie cinétique en électricité

La question récurrente avec les voitures 100% électriques reste celle de l’autonomie. La fiche technique du iX3 avance 460km possibles. «Mais, en réalité, c’est un peu moins», avoue un responsable de la BMW Driving Academy lors de la présentation de la voiture en avant-première au Golf de Luxembourg voici peu. 400km semble plus réaliste, un peu moins sur autoroute.

Comptez sur une autonomie d’environ 400km. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Comptez sur une autonomie d’environ 400km. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Surtout, cette nouvelle iX3 va sans doute induire chez son propriétaire une nouvelle manière de conduire. Le système de régénération d’énergie permet en effet de récupérer l’énergie cinétique et de la transformer en électricité. Lever le pied permet donc d’aller plus loin. «On ne conduira plus de la même manière, c’est évident», explique-t-on chez BMW, qui songe à offrir quelques heures de cours aux acquéreurs de la iX3 pour en optimiser l’utilisation.

Moins de cobalt et plus de terres rares

Enfin, on notera que les batteries utilisent moins de cobalt (deux tiers de moins) et plus du tout de terres rares grâce à une nouvelle technologie. «On veut rouler de plus en plus vert, et cela à tous les niveaux, donc également lors de la production de la voiture», assure BMW. La batterie est ainsi composée de 10 segments, remplaçables de manière indépendante en cas de problème. Une batterie recyclable à 96% selon la marque et son partenaire qui les lui fournit.

Reste le prix: environ 73.000 euros (TVA comprise) pour un véhicule bien équipé. Mais pas n’importe quel véhicule, et avec toute la qualité que BMW sait apporter à ses voitures.

Une voiture vendue sur 3 est hybride ou 100% électrique

Au Luxembourg, BMW voit de belles perspectives se dessiner. La marque, il est vrai, se porte à merveille au Grand-Duché. «Au cours des trois premiers mois, nous avons vendu 1.273 BMW au Luxembourg, soit 18,2% de plus qu’à la même période de l’année précédente. Cela fait de nous le leader du marché dans le segment Premium. En mars (497 BMW), l’augmentation d’une année sur l’autre était même de 160%, mais cela était bien sûr dû à la crise du Covid qui a atteint son premier sommet l’année dernière…», explique Jeroen Lissens, Corporate Communications Manager Belux.

La nouvelle iX3 a été présentée en avant-première au Luxembourg voici quelques semaines. (Photo: BMW/Diana Sellier)

La nouvelle iX3 a été présentée en avant-première au Luxembourg voici quelques semaines. (Photo: BMW/Diana Sellier)

Le modèle le plus vendu sur le marché luxembourgeois reste la BMW Série 3 et 4 (273 unités au cours des 3 premiers mois), suivie par la X1/X2 (224 unités). «Notre ambition est très clairement d’augmenter le nombre de voitures hybrides et électriques. À cet égard, nous prévoyons des initiatives spécifiques au Luxembourg dans un avenir proche. Près de 30% des voitures que nous vendons actuellement au Luxembourg sont électrifiées, c’est-à-dire plugin-hybrid ou 100% électriques», termine Jeroen Lissens.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Green, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité verte au Luxembourg. Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.