POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Global Strike for Climate 2

Blocage du Pont Rouge vendredi: appel à la non-violence



241498.jpg

Sur sa page Facebook, Youth for Climate Luxembourg annonce une occupation non violente.  (Photo: Nader Ghavami / Archives)

C’est ce vendredi 24 mai qu’aura lieu la deuxième marche pour le climat à Luxembourg, durant laquelle les manifestants prévoient de bloquer une voie de circulation sur le Pont Rouge. Sur leur page Facebook, les organisateurs appellent à la non-violence.

Nous vous l’annoncions il y a plusieurs jours , les lycéens descendront à nouveau dans les rues de la capitale, ce vendredi 24 mai, avec, en prime, une action de «désobéissance civile».

Toute personne violente ne fait pas partie de l’action.

Youth for Climate Luxembourg

Le Youth for Climate Luxembourg, co-organisateur de la marche pour le climat dans notre pays ( dont celle du 15 mars dernier ), appelle au blocage de la circulation sur le Pont Rouge dans la capitale . En réalité, une voie de circulation est prévue d'être bloquée. 

«L’action se veut non violente», réaffirmait fermement Youth for Climate Luxembourg sur sa page Facebook , mercredi.

Les jeunes organisateurs, soucieux du devenir de la planète, précisent «ne pas avoir besoin de violence pour se faire entendre. Toute personne violente ne fait pas partie de l’action.» Ils se disent également «attentifs au public et à tous ceux qui ne participeront pas à l’action».

La Banque européenne d’investissement doit investir dans des solutions à la crise climatique.

Youth for Climate Luxembourg

Contacté par Paperjam à l’annonce du blocage, Youth for Climate Luxembourg avait précisé vouloir rester sur le Pont Rouge «le temps qu’il faudra pour avoir des réactions suffisantes du gouvernement».

Les revendications 

La marche pour le climat de ce vendredi, qui prendra son départ place de l’Europe à 15 heures, s’articule autour des trois revendications suivantes:

1. Appel à la population pour un vote en faveur du climat aux prochaines élections européennes;

2. La déclaration de l’urgence climatique par les gouvernements nationaux et l’Union européenne, avec l’établissement d’un Green New Deal (un new deal vert) pour la résoudre;

3. Et enfin, que la Banque européenne d’investissement «cesse de financer les combustibles fossiles».

«La Banque européenne d’investissement doit investir dans des solutions à la crise climatique. Ils ont l’argent, donc ils ont le pouvoir de changer les choses», exige Youth for Climate Luxembourg.

Cette action chez nous fera écho aux autres marches pour le climat attendues à travers l’Europe ce vendredi 24 mai (Global Strike for Climate). L’appel à la mobilisation (#fridaysforfuture) a notamment été lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg, devenue la figure emblématique du mouvement.