ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Développement immobilier

Bilan de l’année 2019 pour Besix Red



Le siège de Ferrero International fait partie des réalisations de Besix Red pour cette année 2019. (Photo: Utku Pekli)

Le siège de Ferrero International fait partie des réalisations de Besix Red pour cette année 2019. (Photo: Utku Pekli)

Besix Real Estate Development a sorti son bilan annuel qui montre une croissance organique qui se développe dans 14 villes et une stabilité financière assurant un chiffre d’affaires de 154,3 millions d’euros.

Le développeur belge Besix Red, appartenant au groupe Besix et présent au Luxembourg, a fait paraître son bilan annuel pour 2019. Ce dernier montre que la société poursuit une croissance organique initiée depuis 2011, assurant une présence dans 14 villes en Europe réparties à travers 5 pays, dont le Luxembourg, sans laisser de côté des villes qui présentent un dynamisme socio-économique.

Avec un chiffre d’affaires de 154,3 millions d’euros, la contribution de Besix Red au résultat net du groupe en 2019 s’élève à 15,7 millions d’euros.

Toutefois, les résultats sont en baisse comparativement à l’année précédente, plafonnant à un retour sur capitaux propres de 16,3% contre 21,7% en 2018. Des chiffres qu’il faut également nuancer au vu du nombre important de délivrances de permis en attente.

«La baisse de nos résultats en 2019 ne reflète aucunement une diminution de nos performances.

Elle témoigne au contraire de notre engagement à moyen et long terme dans des projets multifonctionnels de grande ampleur, qui nous permettront de remplir notre mission sociétale en tant que créateurs de quartiers. Un investissement dans l’avenir soutenu à l’échelle du groupe», livre Gabriel Uzgen, CEO de Besix Red.

Au total, Besix Red gère 27 projets en développement, représentant plus de 600.000m2, dont plusieurs se situent au Luxembourg. Pour l’année 2019, Besix Red a livré par exemple le siège de Ferrero International au Findel (co-développé avec Giorgetti), les immeubles résidentiels Soho 1 et 2 dans le quartier de Hollerich à Luxembourg ou l’immeuble Impulse à la Gare vendu à Swiss Life. L’ensemble des projets entre les mains de Besix Red représente une valeur de vente future de 1,3 milliard d’euros.

Des projets pour l’avenir

Dans les projets à venir, notons pour le Luxembourg le développement sur l’ancien site de Villeroy & Boch au Rollingergrund, le projet Faïencerie .

En Belgique, pays d’origine du groupe Besix, l’activité reste soutenue (plus de 30.000m2 de constructions démarrées en 2019). Besix Red est également activement présent aux Pays-Bas (avec notamment un projet à Amsterdam dessiné par BIG) et au Portugal (34.000m2 à Lisbonne).

Des perspectives qui se veulent positives grâce à un portefeuille de projets équilibrés, dont plusieurs d’entre eux sont actuellement en phase d’autorisation ou d’étude et qui pourront par conséquent aboutir dans les années à venir.

En parallèle de cela, le groupe n’hésite pas à se positionner sur les nouvelles tendances telles que le coliving, le coworking ou la blockchain, s’assurant par ce biais de positionner ses produits futurs en phase avec les demandes du marché.