PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

amende administrative

La BIL lourdement sanctionnée par la CSSF



La BIL a tenu à communiquer très vite une fois la sanction rendue publique. (Photo: BIL/Archives)

La BIL a tenu à communiquer très vite une fois la sanction rendue publique. (Photo: BIL/Archives)

La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) vient d’infliger à la Banque internationale à Luxembourg une amende de 4,6 millions d’euros. Notamment pour certaines faiblesses constatées dans son dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

La BIL (Banque internationale à Luxembourg) vient d’écoper d’une amende de 4,6 millions d’euros de la part de la CSSF. Le gendarme de la place financière a identifié au sein de la BIL certaines «faiblesses dans son dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme».

Suite au scandale des Panama Papers, la CSSF avait déjà sanctionné quatre banques et cinq entités financières .

Suite à cette décision, la BIL a décidé de communiquer rapidement. Et de rappeler que les contrôles, menés en 2017 et 2018, «portaient sur un échantillon de clients des pays de la Communauté des États indépendants, représentant ainsi un nombre limité de clients dont le risque inhérent est généralement considéré comme élevé». Surtout, souligne la banque, «aucune activité de blanchiment de capitaux ou de financement du terrorisme n’a été identifiée».

Et d’indiquer, dans son communiqué, qu’avec «la nouvelle structure de l’actionnariat et sous la direction du nouveau CEO, la BIL a rapidement pris les mesures appropriées pour corriger les faiblesses identifiées».