POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

À l’ouverture des Luxembourg INternet Days

Bettel appelle à collaborer avec l’ILR sur la sécurité



285070.jpg

Le Premier ministre, Xavier Bettel, a appelé les fournisseurs de services digitaux à collaborer avec l’ILR pour rendre le réseau et les systèmes d’information plus sûrs, en ligne avec l’Appel de Paris signé cette année par Lu-Cix. (Photo: Paperjam)

À l’ouverture des Luxembourg Internet Days, ce mardi à la Chambre de commerce, le Premier ministre Xavier Bettel a lancé la deuxième phase du centre national contre les attaques DDoS et appelé à collaborer avec l’Institut luxembourgeois de régulation pour améliorer la cybersécurité.

Xavier Bettel ne manque jamais l’ouverture des Luxembourg Internet Days. Mais le Premier ministre ne peut pas non plus venir chaque année avec un gros plan d’investissement. L’an dernier, à peine les élections législatives passées, le nouveau ministre à la Digitalisation – en plus des Communications et des Médias, de la Réforme administrative «et des Religions», a-t-il ajouté ce mardi – avait annoncé la création d’un centre de lutte contre les attaques DDoS , confié à Lu-Cix.

«Je salue la présence ce matin du haut-commissaire à la protection nationale (HCPN), Luc Feller», a-t-il dit à l’inauguration des Luxembourg Internet Days, qui ont la France et la French Tech comme invitées d’honneur.

Dans ce plan à deux étages comme une fusée d’Elon Musk, M. Bettel a confirmé que la première partie, le renforcement de l’infrastructure de Lu-Cix comme nœud d’échange d’internet, était terminée. Il y a un an, le chiffre d’un million d’euros avait été évoqué pour donner plus de largeur de bande à Lu-Cix, mais aussi plus de résilience et avoir un centre d’appels capable de réagir 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

Rendez-vous en décembre pour la 5G

«Cette première partie ayant été réalisée à la satisfaction de tous les actionnaires, le gouvernement a versé sa contribution. Ce qui va nous permettre de passer à la seconde phase, la création du centre lui-même, ce qui lui permettra d’être parmi les infrastructures les plus importantes en Europe. Lu-Cix et le centre seront les partenaires du haut commissaire à la protection nationale et du Govcert dans le contexte de la cybersécurité et des réponses aux situations d’urgence que le gouvernement doit apporter en cas de cyberattaques.»

Depuis la conférence de l’an dernier, il y a eu beaucoup de changements, par le déploiement de la stratégie européenne de cybersécurité où l’Institut luxembourgeois de régulation (ILR) joue le rôle central pour le Luxembourg . «L’ILR a la mission depuis longtemps de veiller à ce que les opérateurs respectent les conditions minimales pour la cybersécurité, mais depuis juillet, cette mission est élargie aux réseaux et aux systèmes d’information. Beaucoup de fournisseurs de services digitaux doivent se conformer à cette nouvelle réglementation et rapporter à l’autorité de surveillance.»

«Il est impossible d’exclure tout problème et ces notifications nous permettent de mieux cartographier, ce qui se passe dans notre réseau et dans notre système, cela nous aide à estimer l’impact, mais plus que tout, cela nous aide à partager les leçons pour apporter les meilleures réponses et le plus rapidement possible. Cela permet de maintenir la confiance, la confiance de nos clients, la confiance de nos citoyens», a dit le Premier ministre.

«Je sais bien que beaucoup d’entre vous n’aiment pas une nouvelle réglementation, vous êtes allergiques à la réglementation. Mais sans la réglementation, il n’y a pas de confiance. On ne le fait pas pour vous rendre fous! L’ILR est ici pour vous assister, pour vous aider à vous conformer à cette directive», a insisté M. Bettel.

S’il a aussi rappelé la présentation en mai de deux documents sur la stratégie nationale en relation avec l’intelligence artificielle, le Premier ministre a donné rendez-vous à la deuxième conférence sur la 5G, les 11 et 12 décembre au centre de conférences. On devrait alors en savoir un peu plus sur les évaluations des 29 projets que l’ILR a reçus dans le cadre du déploiement de la 5G.

Une nouvelle étape cruciale pour les consommateurs, mais avant eux pour les professionnels de la cybersécurité, du cloud et de la fourniture de services.