POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

MOBILITé

Le Benelux approuve les transports gratuits



247348.jpg

Le Luxembourg passera à la gratuité des transports publics au printemps prochain. Le Parlement Benelux a adopté un texte visant à les rendre aussi gratuits entre la Belgique et le Luxembourg. (Photo: Shuttertsock)

Présidé par le Luxembourg depuis le 1er janvier, le «Parlement Benelux», qui réunit 49 élus des trois pays, a adopté samedi la recommandation visant à rendre gratuits les transports publics entre la Belgique et le Luxembourg.

Le Conseil interparlementaire consultatif du Benelux, plus communément appelé le «Parlement Benelux», est une «Europe qui fonctionne à trois», avait dit le Premier ministre, vendredi, à l’ouverture d’une session de deux jours à la Chambre des députés.

Et dans «fonctionne à trois», il y a «fonctionne». «Là où l’Union européenne n’arrive pas à avancer, le Benelux peut trouver des solutions et des positions communes.»

Samedi, les délégations des trois pays, 21 Belges, 21 Néerlandais et 7 Luxembourgeois, ont adopté une recommandation visant à rendre le transport public gratuit entre la Belgique et le Luxembourg. 

Présidé par le libéral Gusty Graas , le Parlement Benelux se met ainsi en phase avec la décision du gouvernement luxembourgeois de rendre les transports publics gratuits dès mars 2020. 

Fin mars, lors d’une précédente discussion et comme le ministre luxembourgeois des Transports, François Bausch, avant eux, les députés belges Willem Draps (MR) et néerlandais André Postema (PvdA) avaient souligné que «le confort est toutefois plus important que le prix, actuellement déjà très faible, pour les transports publics au Luxembourg».

La délégation s’est également mise d’accord sur la reconnaissance des diplômes entre les trois pays et la possibilité de lancer des stages transfrontaliers.

La délégation luxembourgeoise est composée, outre le président de la session, de Marc Angel (LSAP – président), Diane Adehm (CSV), Alex Bodry (LSAP), Gast Gibéryen (ADR), Josée Lorsché (Déi Gréng) et Gilles Roth (CSV).