ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Résultats semestriels

Bénéfice record pour RTL Group



Le géant européen de l’audiovisuel ambitionne désormais de générer des revenus plus élevés en 2021, grâce notamment au rebond des recettes publicitaires et du streaming. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Le géant européen de l’audiovisuel ambitionne désormais de générer des revenus plus élevés en 2021, grâce notamment au rebond des recettes publicitaires et du streaming. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

RTL Group a généré 929 millions d’euros de bénéfice au premier semestre. Du jamais vu pour le géant audiovisuel, qui a profité de ce contexte favorable pour relever ses prévisions.

RTL Group a vu son bénéfice semestriel être multiplié par près de 6 en un an, pour atteindre 929 millions d’euros, a-t-il annoncé vendredi matin.

Son chiffre d’affaires a progressé de 13,7%, à 3,0 milliards d’euros, pour un bénéfice avant impôts (Ebita) ajusté de 483 millions d’euros, en hausse annuelle de 87%.

«L’Ebita ajusté et le bénéfice du groupe ont connu une forte croissance, imputable au redressement des marchés de la publicité télévisuelle et à la progression de notre production de contenus et du streaming», a commenté, dans un communiqué,  Thomas Rabe , CEO de la multinationale basée à Luxembourg et à Cologne.

Les moteurs de la publicité et du streaming

Dans le détail, les revenus générés par la publicité télévisuelle ont gonflé de 65% au 2e trimestre et sur l’ensemble du premier semestre, le nombre d’abonnés payants aux services de streaming du groupe a dépassé les 3 millions (+72%).

Le semestre a aussi été marqué par d’importantes mesures de consolidation sur des marchés-clés du groupe, comme l’Allemagne, les Pays-Bas, mais aussi la France – où la revente de M6 à TF1 est lancée – et la Belgique – où sa filiale a été vendue à deux groupes de presse .

Dans ce contexte, RTL Group a relevé ses perspectives de revenus à 6,5 milliards d’euros pour l’exercice en cours, soit 300 millions d’euros de plus qu’anticipé précédemment. Idem pour l’Ebita ajusté, qui passerait de 975 millions à 1.050 millions d’euros.

L’entreprise compte aussi sur son activité de contenus internationaux Fremantle, dotée, depuis mai dernier, d’une nouvelle division internationale de contenus factuels appelée à booster son activité. Sa maison mère ambitionne d’atteindre les 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2025.

Le temps est venu de repositionner notre marque RTL en la dotant d’une nouvelle identité et d’un ensemble clair de principes.

Thomas Rabe,  CEO,  RTL Group

Enfin, un autre projet se profile: «Le temps est venu de repositionner notre marque RTL en la dotant d’une nouvelle identité et d’un ensemble clair de principes», abonde son CEO, qui cite notamment le loisir positif et le journalisme indépendant dans un communiqué. Ce dernier annonce aussi un «redéploiement international de la marque en 2022», guidé notamment par le rebranding de TV Now en RTL+, côté allemand.

RTL Group emploie 590 salariés au Luxembourg, selon le Statec.