POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Pandémie

La Belgique se (re)déconfine en mode express



Des festivals comme Tomorrowland et Pukkelpop pourront sans doute accueillir plus de 5.000 personnes et sont donc maintenus pour le moment. (Photo: Shutterstock)

Des festivals comme Tomorrowland et Pukkelpop pourront sans doute accueillir plus de 5.000 personnes et sont donc maintenus pour le moment. (Photo: Shutterstock)

La Belgique a décidé d’un plan de (re)déconfinement en quatre étapes entre juin et septembre. La vitesse imposée ne plaît cependant ni… au ministre fédéral de la Santé ni à plusieurs experts, qui pointent que la situation sanitaire est pire que voici un an.

«La Belgique libérée», titrent plusieurs journaux belges ce mercredi matin. C’est dire à quel point des mesures d’assouplissement étaient attendues de la part du Comité de concertation (qui réunit les différents niveaux de pouvoir).

Les attentes n’ont pas été déçues puisque c’est un vaste nouveau plan de déconfinement qui a été proposé. Il s’étalera entre juin et septembre, et sera soumis à une baisse des infections et du nombre de lits occupés dans les hôpitaux.

9 juin

Les contacts sociaux pourront être de quatre en intérieur, enfants non inclus.

La culture et l’événementiel reprendront leurs activités avec 200 personnes maximum en intérieur et 400 en extérieur.

Le sport non professionnel pourra reprendre en intérieur avec 50 personnes, tout comme les autres activités de club, et 100 en extérieur. 50 personnes réunies seront aussi la norme pour les camps et activités de jeunesse.

Les cinémas, bowlings, salles de jeux ouvriront à nouveau. De même que les plaines de jeux intérieures.

Le travail en présentiel est à nouveau autorisé, un jour par semaine, si les mesures sanitaires peuvent être assurées et si moins de 20% des employés sont présents en même temps.

Cafés et restaurants organiseront des tables de quatre personnes en intérieur jusque 22h, sous certaines contraintes. Les terrasses peuvent ouvrir jusque 23h30.

Les salles des fêtes pourront recevoir jusqu’à 50 personnes. Les mariages et funérailles peuvent réunir 100 personnes en intérieur, 200 en extérieur.

Les brocantes et marchés aux puces pourront être organisés.

Les bâtiments des parcs zoologiques, les piscines tropicales et autres accueilleront du public si une ventilation correcte est assurée.

Les salles de sport, jacuzzis, saunas pourront à nouveau ouvrir et le commerce en porte à porte pourra reprendre. Les travailleurs et travailleuses du sexe ont aussi le feu vert pour redémarrer leurs activités.

1er juillet

Le télétravail ne sera plus que recommandé.

La culture pourra accueillir jusqu’à 2.000 personnes en intérieur, 2.500 en extérieur, avec masque et distanciation.

De nouvelles jauges seront autorisées pour le sport, l’horeca, les mariages et funérailles, les activités extérieures, les camps de jeunesse, les salles des fêtes…

Ce sera la fin totale des restrictions en ce qui concerne le shopping et la pratique sportive.

Tomorrowland et Pukkelpop maintenus

30 juillet

Nouvelle augmentation des jauges pour les réceptions, les camps de jeunesse, les salles de réception…

Les activités en extérieur des clubs et associations pourront réunir 200 personnes.

Des événements culturels avec 3.000 personnes en intérieur et 5.000 en extérieur seront possibles. Et même plus de 5.000 personnes à partir du 13 août, sur présentation d’un test négatif. Ce qui laisse croire que les grands festivals comme Tomorrowland et Pukkelpop seront maintenus.

Les foires commerciales seront de retour.

30 août

Les jauges augmenteront encore pour la culture.

Ce sera la fin de toutes les restrictions pour les réceptions, les foires, les activités de club, les camps de jeunesse…

Condition sine qua non: une amélioration des chiffres

Mais attention; ces mesures sont liées à une amélioration chiffrée de la situation sanitaire. Ainsi, celles prévues le 9 juin seront appliquées si huit personnes vulnérables sur dix sont protégées et que 500 lits sont occupés en soins intensifs par des patients Covid. De même pour le 1er juillet: les assouplissements seront activés si six adultes sur dix ont reçu leur première dose de vaccin et si l’on constate une tendance favorable des hospitalisations, et toujours maximum 500 personnes en soins intensifs. D’autres seuils sont fixés pour les autres étapes.

Ce plan ne fait en tout cas pas l’unanimité. Le ministre fédéral de la Santé, le socialiste flamand Frank Vandenbroucke, a haussé le ton lors du Comité de concertation, mais a dû rentrer dans le rang. Il a cependant boycotté la conférence de presse qui a suivi, ce qui n’était jamais arrivé. Il a avec lui plusieurs experts qui déplorent cette précipitation et appellent à la plus grande vigilance.