POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Covid-19

La Belgique repasse en confinement



Aucune restriction concernant les déplacements n’est prévue, mais le télétravail devient obligatoire côté belge, a annoncé le gouvernement vendredi soir. (Photo: Shutterstock)

Aucune restriction concernant les déplacements n’est prévue, mais le télétravail devient obligatoire côté belge, a annoncé le gouvernement vendredi soir. (Photo: Shutterstock)

Dès lundi 2 novembre, les commerces «non essentiels» seront fermés en Belgique et le télétravail sera rendu obligatoire lorsqu’il est techniquement possible, a annoncé vendredi soir son Premier ministre Alexander De Croo.

Ce sont «les mesures de la dernière chance», a déclaré le Premier ministre belge Alexander De Croo vendredi soir, à l’occasion de la conférence de presse ayant suivi la réunion du comité de concertation . En vigueur à partir de lundi et jusqu’au 13 décembre inclus, elles opèrent un «confinement plus sévère» de la population, selon les propos du chef du gouvernement. Tous les commerces «non essentiels» fermeront donc leurs portes dès lundi, au moins jusqu’à une évaluation prévue le 1er décembre. Pendant six semaines, les résidents ne pourront plus recevoir qu’un seul invité (un contact rapproché possible pour chaque membre d’une famille) et voir maximum quatre personnes en extérieur, tout en respectant la distance sociale. Enfin, le télétravail devient obligatoire où il est possible. S’il ne l’est pas, le port du masque doit être imposé, aération des locaux à l’appui.

Voilà les grandes lignes des mesures annoncées par l’exécutif belge pour faire face à une deuxième vague particulièrement prononcée du Covid-19. Rien que la semaine dernière, le pays de 11,5 millions d’habitants a comptabilisé plus de 100.000 nouvelles infections, soit plus de 15.000 par jour en moyenne, un record.

Congés scolaires prolongés

Les activités «non télétravaillables» devraient continuer à tourner et aucune restriction n’est prévue concernant les déplacements. Quant aux écoles, elles devraient rester fermées jusqu’au 15 novembre inclus, avant une reprise des cours en alternance entre présentiel et enseignement à distance.

Ces annonces viennent renforcer les mesures prises à la mi-octobre chez nos voisins, où les restaurants et cafés ont été contraints de fermer leurs portes , un couvre-feu a été instauré et le télétravail a été fortement recommandé.