POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Pandémie

La Belgique renoue avec le télétravail obligatoire



«La situation est dans le rouge», a constaté le Premier ministre belge Alexander De Croo. (Photo: Shutterstock)

«La situation est dans le rouge», a constaté le Premier ministre belge Alexander De Croo. (Photo: Shutterstock)

Face à une situation sanitaire en grande dégradation, la Belgique a décidé de durcir ses mesures. Le port du masque est adapté et le télétravail, 4 jours par semaine, redevient obligatoire.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo (Open VLD) n’y a pas été par quatre chemins à l’issue du 22e comité de concertation qui a eu lieu ce mercredi, à Bruxelles. Cet organe réunit les principaux ministres fédéraux, régionaux et communautaires du pays pour décider de mesures dans le cadre de la pandémie. «La situation est dans le rouge, le nombre de lits en soins intensifs a doublé en une semaine», a lancé le chef du gouvernement fédéral.

Afin d’éviter un nouveau confinement, qui reste possible, «nous allons prendre des mesures fort larges. Nous voulons éviter un confinement, nous allons donc tous prendre nos responsabilités», a encore indiqué le Premier ministre.

Quelles sont ces mesures?

Télétravail obligatoire 4 jours par semaine

Fortement encouragé jusqu’à présent, le télétravail redeviendra obligatoire 4 jours par semaine dans les entreprises où il peut être mis en place. Avec des contrôles, et donc des sanctions possibles, en cas de non-respect. La mesure prendra effet dès le samedi 20 novembre et durera jusqu’au 13 décembre. Le nombre de jours de télétravail passera ensuite à 3 par semaine.

La mesure vise les entreprises belges. Les travailleurs frontaliers ne sont donc pas concernés à ce stade.

Le retour du masque

Le masque redevient obligatoire dans tous les transports, les lieux fermés et ceux où le CovidCheck (appelé Covid Safe Ticket – CST– en Belgique, ndlr) est obligatoire. Ce sera notamment à nouveau le cas dans les cafés et les restaurants, sauf quand on est à table ou que l’on consomme. 

Sauf à l’école, le masque sera obligatoire à l’intérieur à partir de 10 ans au lieu de 12 ans. Chaque communauté peut cependant aller plus loin et imposer le masque à d’autres tranches d’âge.

Le CST renforcé

Le Covid Safe Ticket est renforcé. Il sera obligatoire, en même temps que le port du masque, pour les événements de masse, comme les marchés de Noël. Mais aussi dans les salles de théâtre, de concert, music-hall, cabaret et autres salles de spectacle, les salles polyvalentes qui accueillent des activités culturelles, les cirques en intérieur, les cinémas, les musées, les parcs d’attractions, etc.

En discothèque, le CST obligatoire sera couplé à un autotest à réaliser sur place sous peine de devoir danser masqué.

Les jauges sont aussi réduites. Pour les fêtes privées ou publiques en intérieur, le CST sera obligatoire à partir de 50 personnes, et à partir de 100 personnes en extérieur.

3e dose et vaccination des 5-11 ans

Tous les Belges intégralement vaccinés vont être invités à recevoir une 3e dose d’ici le mois d’avril.

Après avoir reçu l’avis favorable du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique, et après approbation par l’Agence européenne du médicament, la campagne de vaccination volontaire des enfants de 5 à 11 ans sera lancée.