PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Résultats annuels

La BCL termine 2018 dans le vert



255392.jpg

Fin 2018, la BCL employait 393 personnes, contre 381 personnes à la fin de l’année 2017. (Photo: Shutterstock)

La Banque centrale du Luxembourg affiche un bénéfice de près de deux millions d’euros en 2018, selon ses résultats publiés le 17 juillet. Et rappelle sa participation au développement d’une finance plus durable.

L’année 2018 a marqué le 20e anniversaire de la Banque centrale du Luxembourg (BCL). Et elle se termine sur une bonne note, avec un bénéfice de 1,99 million d’euros (1,96 million d’euros en 2017), selon  le rapport annuel publié le 17 juillet .

Le total du bilan de l’institution a connu une hausse de 10% par rapport à 2017, pour atteindre 227,9 milliards d’euros.

Quant au volume des dépôts des établissements de crédit luxembourgeois auprès de la BCL, il a crû de 16%, à 119 milliards d’euros en 2018.

Hausse des frais

En revanche, ses frais généraux sont en augmentation de 4,9 millions d’euros par rapport à 2017, pour s’établir à 72,1 millions d’euros.

Parmi eux, les frais de personnel ont enregistré une hausse de 2,3 millions d’euros, «due à l’augmentation des effectifs ainsi qu’à l’augmentation des salaires suite aux avancements automatiques en échelons et en grades, à l’augmentation de l’indice de base et à l’indexation», explique le communiqué .

Fin 2018, la BCL employait 393 personnes, contre 381 personnes à la fin de l’année 2017. «Cette progression s’explique par un élargissement et un approfondissement continus des missions européennes et nationales et des responsabilités de la Banque», précise la BCL.

Taux d’intérêt inchangés

En matière de politique monétaire,  Gaston Reinesch , président de la BCL, rappelle que « lors de sa réunion du 6 juin 2019 , le conseil des gouverneurs (dont la BCL fait partie, ndlr) a annoncé qu’il prévoyait que les taux d’intérêt directeurs resteraient inchangés au moins pendant le premier semestre 2020, ou aussi longtemps que nécessaire pour assurer la convergence de l’inflation vers l’objectif principal de l’Eurosystème».

«Ainsi, le taux d’intérêt sur les opérations principales de refinancement est resté à zéro, alors que les taux sur la facilité de dépôt et la facilité de prêt marginal sont restés à respectivement -0,4% et 0,25%», écrit-il en préface du rapport annuel.

«Verdissement du secteur»

La BCL signale par ailleurs qu’elle a contribué l’an dernier au développement de la finance durable.

«En devenant membre, en septembre 2018, du Réseau des banques centrales et des superviseurs pour le verdissement du système financier, la BCL a enrichi et élargi ses réflexions et ses travaux sur le lien existant entre le changement climatique et la stabilité financière, ainsi que sur le rôle qu’une banque centrale peut être amenée à jouer afin de promouvoir la finance verte. Au niveau national, la BCL a contribué à l’élaboration de la feuille de route visant à rendre le système financier national plus durable», déclare le président de la BCL dans sa préface.

Réélu le 1er janvier 2019 pour une durée de six ans, Gaston Reinesch exprime tout de même un regret: «Dans le domaine macroprudentiel, le projet de loi relatif à ‘des mesures macroprudentielles sur les crédits immobiliers résidentiels’ a été déposé à la Chambre des députés par le gouvernement le 11 décembre 2017. En tant que membre du Comité du risque systémique, la BCL ne peut que fortement regretter que cet important projet de loi n’ait pas encore été voté.»