PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Supervision bancaire

La BCE épingle Natixis Wealth Management Luxembourg



Le superviseur européen pointe une faute de la filiale luxembourgeoise, qui évoque de son côté «une erreur d’interprétation purement formelle». (Photo: BCE)

Le superviseur européen pointe une faute de la filiale luxembourgeoise, qui évoque de son côté «une erreur d’interprétation purement formelle». (Photo: BCE)

La filiale du groupe bancaire français écope d’une amende de 1,85 million d’euros pour «non-respect des obligations de déclaration en matière de limites et d’expositions».

La Banque centrale européenne a annoncé mardi avoir infligé une amende de 1,85 million d’euros à la filiale luxembourgeoise en raison du «non-respect des obligations de déclaration en matière de limites et d’expositions importantes en 2016 et 2017». Une amende susceptible d’appel.

«Cette amende concerne une erreur d’interprétation purement formelle», a réagi la filiale de BPCE selon Les Échos. «Natixis Wealth Management a estimé à tort qu’une exposition sur une entité interne n’était pas soumise à reporting. Cette erreur d’interprétation a été corrigée dès qu’elle a été identifiée.»

L’année se termine en tout cas sur une note amère pour Natixis, qui a déjà été chahutée la semaine dernière à la Bourse après l’annonce de la suspension d’un trader de sa filiale américaine et qui a dû revoir sa gouvernance en matière de gestion des risques après une enquête du Financial Times publiée en juin dernier.