COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

DIGITAL HR

Le bâtiment intelligent au service de la gestion RH



287089.png

Michael Mohm, Business Development Manager at Microtis & Gilles Saint-Guillain, Sales Manager IT and Unified Communication / Security & Building Technologies au sein de CEL (Crédit : Microtis)

Le déploiement de la technologie connectée au cœur d’une infrastructure d’immeuble permet également de faciliter la gestion RH. CEL, acteur spécialisé dans l’installation de solutions techniques intégrées de bout-en-bout dans les immeubles de bureaux, s’allie avec Microtis pour offrir des solutions RH innovantes.

Intégrée au cœur des immeubles, la technologie peut grandement faciliter la vie de chacun de ses utilisateurs. Au cœur d’un smart building, des solutions de connectivité et des capteurs (IoT) permettent de collecter des informations utiles au pilotage du bâtiment et à l’organisation de la vie intérieure des équipes. « De plus en plus, les organisations doivent relever de nouveaux défis dans le domaine de la gestion de l’espace, de la consommation d’énergie, mais aussi en matière de mobilité », explique Gilles Saint-Guillain, Sales Manager IT & Unified Communication / Security & Building Technologies au sein de CEL. Cette entreprise luxembourgeoise, présente depuis 1945, est active dans les domaines de l’efficacité énergétique, de la sécurité physique, des réseaux informatiques ainsi que des communications unifiées et de la collaboration multimédia.

Des bâtiments intelligents

« Couvrant de nombreux aspects liés à la réseautique des immeubles, nous sommes impliqués très tôt dans leur conception pour mieux envisager des solutions transversales, contribuant à des organisations plus efficientes, poursuit Gilles Saint-Guillain. Nous déployons des solutions avancées permettant au client d’optimiser son efficacité au niveau de la gestion et de l’exploitation de son bâtiment, ainsi qu’au niveau de ses flux et procédures de communications et de collaboration. Un bâtiment connecté peut par exemple orienter les employés vers des places de parking disponibles ou vers un poste de travail déterminé si l’espace est partagé. Il doit permettre une gestion intelligente des salles de réunion, de l’éclairage ou du chauffage / conditionnement d’air suivant l’occupation des lieux. »

Faire converger RH et Facility Management

Des solutions s’appuyant sur les possibilités offertes par l’Internet des Objets (IoT) et des outils applicatifs permettent de faciliter la gestion des accès et les présences des collaborateurs. À ce niveau, l’immeuble intelligent peut rapidement devenir un partenaire fiable de la gestion RH. « Il existe de nombreuses solutions innovantes en matière de gestion des accès, des présences ou encore du temps de travail, poursuit le Sales Manager de CEL. À l’entrée du parking, on peut aujourd’hui mettre en place des solutions de reconnaissance des plaques d’immatriculation. On peut aussi déployer des outils de pointage via smartphone ou en ligne. Dans certaines entreprises, le pointage est automatisé et lié au moment où le collaborateur allume son ordinateur. »

Afin de permettre aux organisations de profiter de ces avantages, CEL développe un partenariat avec Microtis, acteur de la transformation digitale de la fonction RH. La volonté est de mieux intégrer l’information émanant de ces solutions connectées au cœur de la solution informatique de gestion des ressources humaines.

Mieux échanger les données disponibles

Une gestion efficiente de l’immeuble s’appuiera sur les informations disponibles relatives au personnel, en prenant en considération les temps partiels, les congés ou encore les absences pour cause de maladie. « Quand une nouvelle personne est recrutée, la base de données RH transmet l’information à la solution de gestion de l’immeuble, pour lui autoriser les accès requis », explique Gilles Saint-Guillain. La gestion des ressources humaines, pour sa part, profitera des données captées par les outils connectés.

« Cette information va venir enrichir la base de données centralisée sur laquelle s’appuie toute la gestion du personnel, explique Michael Mohm. Les données recueillies, relatives au temps de travail, aux heures supplémentaires, à la présence des collaborateurs, peuvent alors traitées automatiquement à travers nos outils RH. On évite de cette manière les saisies manuelles, qui prennent du temps et comportent des risques d’erreur. Le calcul des salaires pourra par exemple se faire automatiquement, le responsable RH ayant pour rôle de contrôler et de vérifier les exceptions. »

Un espace de travail ouvert vers l’extérieur

L’espace de travail a aussi tendance à se dématérialiser pour s’étendre au-delà des murs. « La technologie mobile, avec des solutions permettant de pointer et d’accéder aux outils de travail à distance, dans un contexte de homeworking par exemple, permet d’ouvrir l’organisation. Nos solutions facilitent la collaboration dans cet environnement plus ouvert vers l’extérieur. Les collaborateurs peuvent pointer à distance de façon très simple, poursuit Gilles Saint-Guillain. Et il est possible d’interfacer nos solutions avec des applications tierces, comme la suite Gesper de Microtis, pour ainsi faciliter la gestion des RH et automatiser davantage les processus. »