POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

la grande région face à la pandémie

La bataille des frontières



Xavier Bettel veut à tout prix éviter une nouvelle fermeture des frontières, dramatique pour l’économie luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman/archives/Maison Moderne)

Xavier Bettel veut à tout prix éviter une nouvelle fermeture des frontières, dramatique pour l’économie luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman/archives/Maison Moderne)

Le gouvernement se démène pour que les pays européens, et surtout nos voisins, ne cèdent pas à la tentation de fermer leurs frontières avec le Luxembourg devant la hausse inquiétante des contaminations au Covid-19.

Rouvertes le 15 juin à l’intérieur de l’UE , les frontières pourraient bien se refermer autour du Luxembourg. La Belgique a classé le pays en zone orange et deux länder allemands, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat, annoncent un filtrage.

Plusieurs annonces se sont télescopées ces derniers jours. «Il semblerait, d’après les dernières informations que j’ai reçues par une notification, qu’une excursion en Allemagne ne serait plus possible hormis pour les frontaliers et les familles recomposées», indique le Premier ministre,  Xavier Bettel  (DP), réduit à suivre les nouvelles sur les médias à défaut d’une information claire de son homologue. D’autres sources évoquent la condition de présenter un test négatif de moins de 24 heures pour les résidents luxembourgeois souhaitant séjourner en Allemagne.

«Chaque heure, la situation change», soupire M. Bettel, suspendu au conseil de sécurité du gouvernement fédéral belge qui devait se tenir à Bruxelles mercredi.

Si les frontaliers sont a priori exemptés de dépistage obligatoire – ce qui n’est pas forcément logique –, les touristes subiraient de plein fouet l’imposition de restrictions aux frontières. Exit la côte belge ou la Provence. L’heure est d’ailleurs au repli au niveau européen comme mondial. Officiellement rouvertes vers 15 pays, dont la Chine,  depuis le 1 er juillet, les frontières extérieures de l’espace Schengen pourraient bien se refermer.

La Belgique oblige les ressortissants de certains pays ou zones d’Europe à se soumettre à un test de dépistage et à une quarantaine. À savoir la Suède, la Bulgarie, la Croatie, la Roumanie, certaines provinces espagnoles et portugaises et la ville anglaise de Leicester. Et elle est tentée d’étendre ces obligations aux résidents luxembourgeois.

L’Autriche, la Slovénie, la Croatie, la Hongrie et la Slovaquie refusent également les ressortissants roumains, bulgares, serbes et kosovars faute de test négatif.

Côté Europe du Sud, l’Espagne et le Portugal ont durci les obligations de port du masque et reconfiné certaines zones , tout en craignant de saper une industrie touristique cruciale et déjà meurtrie par le confinement.

Xavier Bettel a enjoint les ministres de défendre le dossier luxembourgeois auprès de leurs homologues – et notamment Corinne Cahen  (DP) pour la Grande Région – avant de plaider lui-même sa cause lors du Sommet européen de vendredi et samedi à Bruxelles.