POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Offensive russe en Ukraine

La bataille du Donbass a commencé



Dans le Donbass, les civils subissent les combats entre les forces ukrainiennes et les prorusses depuis 2014. (Photo: Shutterstock)

Dans le Donbass, les civils subissent les combats entre les forces ukrainiennes et les prorusses depuis 2014. (Photo: Shutterstock)

En Ukraine, les bombardements russes se sont intensifiés sur plusieurs villes alors que les forces russes s’apprêtent à passer à l’offensive dans le Donbass.

Au 55e de guerre en Ukraine, les forces russes sont passées à l’offensive dans l’est du pays. Les observateurs internationaux ont indiqué que la Russie a commencé une large offensive au sol dans le Donbass après avoir intensifié les frappes aériennes sur plusieurs villes du pays.

Le président Volodymir Zelensky a également confirmé que «la Russie a commencé la bataille pour le Donbass». Cette offensive était attendue et s’annonce très rude dans cette région qui connaît des combats depuis 2014.

Pour rappel, depuis 2014, le Donbass est contrôlé par les séparatistes prorusses. Juste avant l’offensive russe en Ukraine, le président russe, Vladimir Poutine, a reconnu l’indépendance des deux provinces dans l’est de l’Ukraine, les républiques autoproclamées de Donetsk et de Louhansk. Après le retrait des forces russes des alentours de Kiev et du nord du pays, le Donbass semble être l’objectif prioritaire de la Russie.

La ville de Marioupol, point stratégique entre l’est et le sud de l’Ukraine, semble être sur le point de tomber entrer les mains des forces russes après une résistante acharnée.

Biden va faire le point avec ses alliés

Pour autant, la Russie continue d’organiser des frappes aériennes dans le reste du pays. Les forces russes ont annoncé avoir visé 16 dépôts d’armes, notamment à Lviv, dans l’ouest du pays.

Sur le front diplomatique, le président américain, Joe Biden, doit participer, ce mardi, à une réunion à distance avec ses principaux partenaires et alliés (dont le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre Boris Johnson et le chancelier Olaf Scholz) afin de faire le point sur la situation en Ukraine. La Maison-Blanche a également indiqué qu’aucun voyage de Joe Biden en Ukraine n’est prévu pour le moment.

En début de semaine, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) recensait plus de 4,9 millions d’Ukrainiens ayant fui leur pays depuis le début du conflit.