ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

intelligence artificielle

Les banques pourraient économiser 447 milliards



298047.jpg

L’utilisation de l’intelligence artificilelle pour la gestion de la fraude et du risque, dans le middle-office des banques, pourrait leur permettre d’économiser plus de 200 milliards de dollars d’ici trois ans. (Photo: Shutterstock)

D’ici 2023, les banques pourraient économiser 447 milliards de dollars si elles utilisaient correctement l’intelligence artificielle, principalement dans leurs front et middle-offices.

Quatre banques sur cinq sont conscientes de l’intérêt de se lancer dans l’intelligence artificielle. Mais – car il y a un «mais» –, si les trois quarts des banques qui ont plus de 100 milliards de dollars sous gestion sont en train de déployer leur stratégie, seuls 46% des autres s’y sont mises.

Dans un nouveau rapport, Business Insider estime à 447 milliards de dollars les économies que les banques pourraient faire, d’ici 2023, en déployant un certain nombre de solutions. 

Dont 199 milliards pour le front-office, du «conversational banking» pour les banques les plus avancées à de la technologie biométrique ou des conseils personnalisés pour les moins avancées.

Et 217 milliards pour le middle-office sur le secteur de l’anti-fraude et du risque, tandis que les technologies utiles dans la lutte anti-blanchiment ou de KYC sont les plus répandues parmi celles qui sont le moins avancées.

La meilleure stratégie, notent les experts, consiste d’abord à définir une approche holistique pour la totalité des champs d’activité de la banque, y compris les partenariats avec des prestataires externes.