POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Étude comparative

Pour leurs vacances, les seniors ne comptent pas



262540.jpg

Les seniors partent plus longtemps en voyage et plus loin que les plus jeunes.  (Photo: Shutterstock)

Alors que les vacances touchent à leur fin, Mastercard a comparé les habitudes de voyage des «millennials» entre 18 et 37 ans) et  des baby-boomers (entre 55 et 70 ans). Ces derniers dépensent en général plus mais partent moins loin.

La rentrée se profile à grands pas. L’occasion pour Mastercard d’interroger les Belges et les Luxembourgeois sur leurs habitudes de consommation en ce qui concerne leurs vacances. 1.101 Belges et 157 Luxembourgeois âgés de 55 à 70 ans ont été contactés. Grâce à un parallèle avec une étude similaire sur les millennials, qui ont entre 18 et 37 ans, éditée l’an dernier, l’entreprise dresse une série de constats. 

Sans surprise, on apprend que les jeunes réservent plutôt leurs vacances via internet alors que les (grands-)parents conservent leurs anciennes habitudes hors ligne pour leurs voyages. Sur le net, ces derniers plébiscitent tout de même Booking.com, qui récolte le plus de réservations avec 41%, alors qu’Airbnb n’atteint que 4%. 

Ces pourcentages sont loin derrière ceux des millennials: 68% d’entre eux réservent sur Booking.com, 16% sur Airbnb, 15% sur Trivago, 14% sur TripAdvisor et 10% sur Hotels.com.

Le paiement électronique préféré par les seniors

Étonnement, ce sont pourtant les seniors qui sont les plus friands du paiement électronique. Ainsi, pour payer leur logement à l’étranger, 79% des baby-boomers préfèrent utiliser leur carte bancaire, pour seulement 63% des millennials. Il en est de même concernant les transports: les aînés paient plus souvent par carte (77%) que leurs (petits-)enfants (64%).

Par contre, les plus jeunes conservent encore leur avance en matière de paiement sans contact puisque la pratique est courante pour 83% d’entre eux, leurs (grands-)parents étant un peu plus à la traîne (74%).

Budget plus élevé pour les baby-boomers

Les baby-boomers luxembourgeois maintiennent une répartition de leurs dépenses presque similaire à celle de leurs (petits-)enfants, consacrant respectivement 43% et 39% à leur hébergement.

Par contre, le budget vacances augmente considérablement au fil des années: alors que les millennials dépensent en moyenne 1.410€ pendant leurs vacances, les baby-boomers sont plus dépensiers avec une moyenne de 2.765€.

Les jeunes vont plus loin mais moins longtemps

Si les baby-boomers laissent un peu plus libre cours à leur esprit aventurier (24% d’entre eux optent pour des vacances découvertes) que les millennials (14%), ils partent cependant moins loin. En effet, moins d’un cinquième d’entre eux (22%) ont indiqué avoir réservé leurs dernières vacances en dehors de l’Europe, contre un tiers (34%) de la dernière génération.

Ils préfèrent partir dans les pays limitrophes, que ce soit en France (17%), en Allemagne (11%) ou en Belgique (10%), ce qui est lié à leur choix d’utiliser la voiture comme moyen de transport. Il arrive plus souvent aux baby-boomers de voyager pendant une semaine (47%), voire deux semaines (27%), que les millennials (respectivement 36% et 20%).

Ces derniers ont par ailleurs plus tendance à profiter des week-ends pour partir à la plage (23%) ou organiser des «city trips» (28%): les voyages de 2 à 3 jours représentent 28% chez les millennials, pour seulement 13% des baby-boomers.

Une similitude toutefois: deux tiers des sondés, jeunes et moins jeunes, s’en tiennent à un maximum de deux voyages par an.