BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

FEDAMO

L’Autofestival comme baromètre économique



L’année démarre bien avec l’Autofestival! Jusqu’au 13 février. (Photo: FEDAMO)

L’année démarre bien avec l’Autofestival! Jusqu’au 13 février. (Photo: FEDAMO)

2021: la branche espère un coup de pouce pour l’ensemble du secteur.

En 2021, le secteur automobile est bien préparé pour son rendez-vous de l’année: l’Autofestival. 88 garages partenaires y participent et présenteront les nouveautés de l’industrie dans 170 showrooms. Le festival est traditionnellement non seulement un véritable coup de pouce pour le secteur lui-même (30.000 visiteurs, 20.000 voitures vendues), mais aussi une sorte de baromètre économique. Les chiffres de vente révèlent entre autres des tendances dans le comportement d’achat des Luxembourgeois. En temps de pandémie, c’est un aspect très intéressant et une sorte de prise de pouls de l’économie.

En parlant de coronavirus, les dirigeants de la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (FEDAMO), ainsi que ses membres, ont mis l’accent sur la sécurité depuis le début de la pandémie et ont développé des concepts de protection de grande envergure. En outre, une plus grande importance a été accordée aux solutions numériques dans le domaine de la communication. Les visiteurs du festival ont également la possibilité de prendre rendez-vous. Cela devrait fluidifier le trafic dans le temps et améliorer la densité des visiteurs dans les showrooms.

Reprendre là où l’année 2019 s’est arrêtée

D’une manière générale, le secteur espère poursuivre sur la lancée de 2019, année où des chiffres records ont été enregistrés sur le marché automobile au Luxembourg. En 2020, les choses se sont un peu dégradées; bien sûr aussi et surtout à cause du coronavirus. Quelques chiffres à ce sujet: selon la Société nationale de circulation automobile (SNCA), le nombre de nouvelles immatriculations dans le secteur des voitures particulières en 2020 s’élevait à 45.189 unités (en baisse de 9.819 unités par rapport à 2019). Le marché des voitures d’occasion dans le secteur des véhicules de tourisme a également diminué l’année dernière, passant de 63.788 unités en 2019 à 61.637 véhicules.

«Pour nous, le festival donne le ton de l’année. Cet événement pèse lourdement sur le plan économique. Pour le secteur avec ses 180 entreprises et ses 5.000 employés, mais pas seulement», dit Philippe Mersch, président de la FEDAMO. Il tient à souligner encore qu’ils ont fait tout leur possible pour que l’édition 2021 soit un succès. «À l’heure actuelle, il est logique que les entreprises du secteur automobile empruntent de nouvelles voies en matière de marketing, afin d’exploiter pleinement les opportunités numériques», déclare M. Mersch.

Pour Miriam Eisenmenger, Group Marketing Manager chez Losch Luxembourg, même en temps de coronavirus, l’enthousiasme que beaucoup éprouvent pour les voitures est une réalité. «L’achat d’une voiture a toujours quelque chose à voir avec la réalisation des rêves. C’est ce que nous voulons rendre possible», déclare la directrice, qui souligne qu’elle espère que le festival pourra déclencher une sorte d’amorçage pour une meilleure année commerciale en 2021. «Ce serait un coup de pouce qui ferait du bien à tout le monde.»

«Nous voulons inspirer»

Le thème de l’innovation est particulièrement cher au secteur. Les derniers développements en matière de mobilité sont présentés à l’Autofestival. Selon Miriam Eisenmenger, le contexte économique, voire politique, est général: «Pour que la mobilité du futur s’accélère, il faut apporter de nouveaux produits et technologies aux clients, les informer, les impliquer et les inspirer.» En tant qu’événement «made in Luxembourg», le «Mobility Show Autofestival» est synonyme de passion, d’émotion et d’enthousiasme pour l’automobile.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site internet