ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Marché automobile

Un sixième mois consécutif de baisse pour les immatriculations



Le mois dernier, 3.177 nouvelles immatriculations ont été enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA), soit un recul de 16,6% par rapport au mois de novembre 2020. Il faut même remonter à 2003 pour trouver un mois de novembre plus mauvais.  (Photo: Léo Biewer/Maison Moderne/archives)

Le mois dernier, 3.177 nouvelles immatriculations ont été enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA), soit un recul de 16,6% par rapport au mois de novembre 2020. Il faut même remonter à 2003 pour trouver un mois de novembre plus mauvais. (Photo: Léo Biewer/Maison Moderne/archives)

Avec 3.177 nouvelles immatriculations en novembre, le marché automobile luxembourgeois affiche un recul de 16,6% sur un an. C’est le sixième mois consécutif de baisse.

Le mois dernier, 3.177 nouvelles immatriculations ont été enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA), soit un recul de 16,6% par rapport au mois de novembre 2020. Il faut même remonter à 2003 pour trouver un mois de novembre plus mauvais.

Depuis le début de l’année, la SNCA a enregistré 41.140 nouvelles immatriculations. C’est 694 de moins que l’année dernière et 10.741 de moins qu’en 2019 sur la même période.

Le marché automobile luxembourgeois n’a pas affiché de niveaux aussi bas depuis 2001. Les effets secondaires de la crise sanitaire sont en train de faire de 2021 une année encore plus noire que 2020.

La pénurie des semi-conducteurs, la flambée des prix des matières premières, mais également de l’énergie ou encore les turbulences sur les chaînes d’approvisionnement, entraînant des fermetures partielles et temporaires d’usines, ont eu pour conséquences de rallonger les délais de livraison des véhicules, obligeant les clients à patienter plusieurs mois et parfois près d’un an. Dans d’autres cas, le constructeur était même dans l’incapacité de livrer le véhicule avec les options choisies par le client.

La tendance est identique en Allemagne, où le recul en novembre est de 31,7% par rapport à 2020. Selon les chiffres de l’agence fédérale de l’automobile KBA, 198.258 voitures neuves ont été immatriculées le mois dernier. En France, la baisse est moins marquée, avec un recul de 3,2% des nouvelles immatriculations par rapport au mois de novembre 2020, une période affichant déjà un recul de 27%.

En Belgique, la Febiac a fait savoir que sur le dernier mois de novembre, les enregistrements de voitures particulières neuves ont régressé de -17% par rapport à novembre 2020. Sur les 11 premiers mois de l’année, le marché affiche une contraction de -9,6% par rapport aux résultats enregistrés en 2020 et une contraction de 29,8% par rapport à 2019.

Les marques allemandes toujours en tête

Avec 4.790 nouvelles immatriculations depuis le début de l’année, Volkswagen reste la marque préférée des automobilistes au Luxembourg. Derrière, le classement est dominé par les marques allemandes dites «premium». Avec 4.263 nouvelles immatriculations, BMW se classe en deuxième position. Mercedes complète le podium avec 4.137 nouvelles immatriculations depuis janvier.

Suivent Audi (3.368 nouvelles immatriculations), Peugeot (2.601 unités) et Skoda (2.174 unités).

Dans la catégorie du luxe, on peut noter que Ferrari affiche 115 nouvelles immatriculations depuis janvier. Lamborghini en compte 58 et Maserati 45.