ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Nouvelles immatriculations

Auto: un marché en deçà de ses niveaux d’avant-crise



Sur le premier semestre, Volkswagen a nouvellement immatriculé 3.117 voitures. Derrière, BMW se classe deuxième avec 2.681 nouvelles immatriculations. Audi complète le podium avec 2.125 unités.  (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Sur le premier semestre, Volkswagen a nouvellement immatriculé 3.117 voitures. Derrière, BMW se classe deuxième avec 2.681 nouvelles immatriculations. Audi complète le podium avec 2.125 unités.  (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Avec 4.471 nouvelles immatriculations en juin, le marché automobile luxembourgeois affiche toujours des chiffres inférieurs à ceux d’avant-crise. Mais son électrification se poursuit.

Par rapport à juin 2020, les nouvelles immatriculations du mois dernier sont en baisse de 3,8% avec 4.471 unités, contre 4.648 unités il y a un an. Avant la crise sanitaire, le mois de juin 2019 affichait 5.199 nouvelles immatriculations. Il faut remonter en 2014 pour trouver un mois de juin plus mauvais (4.416 nouvelles immatriculations). 

Depuis le début de l’année, 25.287 nouvelles immatriculations ont été enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA). Les plus optimistes remarqueront une croissance de 21,6% par rapport à l’année dernière sur la même période. Mais 2020 restera une année tronquée par plusieurs semaines de fermeture et de confinement.

Par contre, sur le marché du neuf, le premier semestre affiche un recul de 18,8% par rapport à 2019 et ses 31.123 nouvelles immatriculations. Preuve que la crise sanitaire, qui n’est pas encore terminée, a laissé des traces encore bien visibles. 

Volkswagen et BMW en forme

Selon les derniers chiffres de la SNCA et du Statec, au niveau des marques, Volkswagen reste en tête des nouvelles immatriculations avec 576 unités sur le mois de juin. BMW, qui a célébré la ‘fête du bouquet’ de la prochaine concession Bilia-Emond  il y a peu, a signé une belle performance le mois dernier avec 528 nouvelles immatriculations. Audi complète le podium mensuel avec 454 nouvelles immatriculations. 

Derrière, l’écart s’est creusé avec les autres marques puisque l’on trouve Peugeot à la quatrième place avec 248 nouvelles immatriculations. 

Sur le premier semestre, le classement est le même avec Volkswagen (3.117 nouvelles immatriculations), BMW (2.681 nouvelles immatriculations) et Audi (2.125 nouvelles immatriculations). 

Le diesel toujours en chute

Au niveau des motorisations, le diesel poursuit sa chute au profit de l’hybride et de l’électrique . Dans le détail, sur les 4.471 nouvelles immatriculations du mois dernier, 22,37% étaient des véhicules diesel. Il y a encore un an, le diesel représentait 38,40% des nouvelles immatriculations et même 40,97% en juin 2019. 

La tendance est tout autre du côté des motorisations essence puisque leur part dans les nouvelles immatriculations est en augmentation depuis le mois de mars dernier, pour afficher 41,58% des nouvelles immatriculations en juin. 

Du côté des voitures électrifiées, les motorisations hybrides restent stables avec 25,99% des nouvelles immatriculations mensuelles. Avec 446 nouvelles immatriculations 100% électriques, les véhicules «propres» représentent 9,98% du total mensuel.