POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

revue de presse

Augmentation de capital approuvée pour Luxexpo



Le capital de Luxexpo The Box devrait être augmenté de 1,5 million d’euros. (Photo: Mike Zenari)

Le capital de Luxexpo The Box devrait être augmenté de 1,5 million d’euros. (Photo: Mike Zenari)

Selon plusieurs médias, la Chambre de commerce et la Ville de Luxembourg, principaux actionnaires de Luxexpo The Box, ont approuvé son augmentation de capital de 1,5 million d’euros. Qui devrait permettre au centre de congrès d’investir dans le phygital.

1,5 million d’euros. Fin février, Luxexpo The Box  annonçait déjà à Paperjam sa volonté d’augmentation de capital  pour investir dans la technologie. Le projet devait encore être acté. Selon RTL, la Ville de Luxembourg, actionnaire à 17,81%, aurait donné son feu vert le lundi 29 mars, malgré quelques oppositions. Le Wort rapporte, de son côté, la validation par l’assemblée plénière de la Chambre de commerce, qui détient 56,6% du centre de congrès luxembourgeois. Le financement de la Chambre de commerce se situerait aux alentours d’un million d’euros et celui de la Ville de Luxembourg à 250.000 euros, selon les deux médias.

Pour rappel, le reste de l’actionnariat de Luxexpo The Box se compose de la BCEE (7,7%), de la BIL (4,98%), ainsi que d’une demi-douzaine d’autres porteurs (Quintet, ING, BGL, ArcelorMittal, la Chambre des salariés et la Chambre des métiers).

Formats hybrides

«Nous allons investir dans les équipements. On a une plateforme physique qui est le sol, et nous allons nous doter d’une deuxième plateforme qui sera digitale. Le but étant de faire se rencontrer les deux plateformes. Nous sommes un site de rencontre physique, et nous aurons son homologue digital, comme des applications favorisant les rencontres physiques, par exemple», avait détaillé Morgan Gromy , directeur du site.

L’augmentation de capital s’accompagne d’une restructuration en interne des équipes, avec la suppression d’un poste sur les 38 à temps plein. Prévue pour 2023, elle a été accélérée par la crise sanitaire. Qui a fait chuter le chiffre d’affaires à 2,6 millions d’euros, contre les 8,5 millions attendus sans Covid-19.