ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

La Grande distribution face à la crise

Auchan Luxembourg paie ses primes



Auchan Luxembourg a indiqué ce lundi soir avoir versé les primes promises au début de la crise, selon un mode différent d’Auchan France. (Photo: Shutterstock)

Auchan Luxembourg a indiqué ce lundi soir avoir versé les primes promises au début de la crise, selon un mode différent d’Auchan France. (Photo: Shutterstock)

Auchan Luxembourg n’est pas Auchan France, fait savoir le groupe à propos de la fameuse prime de 1.000 euros pour les caissiers et personnels.

«Chaque pays d’Auchan a déterminé librement les modalités d’attribution de cette prime de 1.000 euros en fonction de sa situation économique, sociale, de ses obligations légales ou tout simplement de ses propres convictions», indique la direction d’Auchan Luxembourg, sollicitée par Paperjam à la lecture de l’article du Monde qui évoquait la mauvaise surprise de son personnel, en France .

«Oui, nous avons attribué une prime de 1.000 euros, nette de charges sociales à nos salariés», indique la réponse reçue ce lundi soir.

«Notre volonté est de récompenser le travail des collaborateurs présents et mobilisés qui permettent la continuité de nos activités dans les conditions difficiles que nous connaissons depuis le 15 mars. Le premier point important est que nous avons souhaité que cette prime soit attribuée à l’ensemble de nos salariés, non seulement aux collaborateurs des points de vente, des Drives et des entrepôts, mais aussi à tous les collaborateurs des services d’appui qui ont œuvré pour nous permettre de continuer à servir les habitants. Le deuxième point est que cette prime n’est proratisée que pour des contrats inférieurs à 20 heures par semaine. Sachant que nous n’avons pas de contrats inférieurs à 20h pour nos hôtesses de caisse, nous pouvons dire que chacune d’entre elles a pu percevoir la totalité de sa prime, soit 1.000 euros, si elle était présente sur la période du 15 mars au 18 avril», affirme la branche luxembourgeoise du groupe, qui ne compte que quelques contrats étudiants à moins de 20 heures.

«De plus, nous souhaitions ne pas pénaliser les collaborateurs absents durant cette période pour des raisons légitimes, c’est pourquoi nous avons déterminé des paliers d’attribution pour permettre le maintien de la prime même en cas d’absence.»

Outre Cactus, le groupe Delhaize avait indiqué s’être acquitté des primes qu’il avait promises au début de la crise , afin de veiller à ce que les supermarchés continuent non seulement d’être alimentés, mais aussi ouverts pour que la population puisse se ravitailler.