POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Un assaillant tué, un autre en fuite

Attaques terroristes à Vienne, au moins trois morts



250 membres des forces spéciales ont bouclé le centre-ville de Vienne lundi soir, où venaient d’avoir lieu plusieurs attaques. (Photo: Shutterstock)

250 membres des forces spéciales ont bouclé le centre-ville de Vienne lundi soir, où venaient d’avoir lieu plusieurs attaques. (Photo: Shutterstock)

Au moins trois personnes sont mortes et une quinzaine d’autres ont été blessées, lundi soir, dans une série d’attaques terroristes dans le centre de Vienne en Autriche. Le Premier ministre, Xavier Bettel  (DP), a témoigné son soutien.

Une série d’attaques, dans six rues de la capitale autrichienne, près de la synagogue de la Schwedenplatz et de l’opéra, ont fait deux morts, deux passants, dont une femme décédée à l’hôpital des suites de ses blessures, et une quinzaine de blessés, dont sept dans un état grave, selon le maire de Vienne, Michael Ludwig.

Il était environ 20h lorsque des hommes lourdement armés ont commencé à tirer, à quelques heures d’un nouveau confinement en Autriche. Au moins un des assaillants a été tué par la police et un autre se serait enfui, ont indiqué les autorités, désignant la frontière avec la République tchèque, qui a été fermée.

Ce mardi matin, la police autrichienne indique que le suspect abattu par les forces spéciales portait une fausse ceinture explosive et que son appartement a été perquisitionné par les services antiterroristes. La police qualifie l’attentat d’«islamiste».

«Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens», a écrit le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, sur Twitter.