PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Résultats annuels

L’assurance non-vie pulvérise tous les records



Claude Wirion, directeur du Commissariat aux assurances, signale que 11 nouvelles compagnies participent désormais pour deux tiers à l’activité globale du secteur. (Photo: Mike Zenari/archives)

Claude Wirion, directeur du Commissariat aux assurances, signale que 11 nouvelles compagnies participent désormais pour deux tiers à l’activité globale du secteur. (Photo: Mike Zenari/archives)

L’agrément de 11 nouvelles compagnies d’assurances, du fait du Brexit, a fait croître le chiffre d’affaires de l’assurance non-vie de 186%.

Trimestre après trimestre , les chiffres de l’assurance, et en particulier ceux de sa branche non-vie, n’en finissent plus d’enfler.

Publié le 6 février, le bilan du Commissariat aux assurances (CAA) révèle une hausse des primes de l’assurance dommages de 143% au dernier trimestre 2019, et de 186% sur l’année entière.

Une progression fulgurante qui s’explique «avant tout – mais non exclusivement – par les retombées de l’agrément de compagnies ayant choisi le Luxembourg comme lieu d’installation suite à la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne», précise le CAA dans un communiqué.

Les 11 nouvelles compagnies participent ainsi pour deux tiers à l’activité globale du secteur.

Au final, le résultat net des sociétés d’assurances non-vie s’élève à 79,20 millions d’euros, en progression de 3,80% par rapport à 2018. «Cette faible performance est majoritairement imputable aux frais d’établissement des compagnies britanniques ayant rejoint le Luxembourg dans le cadre du Brexit», ajoute le CAA.

L’assurance-vie a aussi retrouvé des couleurs, après une année 2018 atone. Elle enregistre une progression de 19% des encaissements, qui atteignent 4,43 milliards d’euros sur l’année.

Malgré les coûts importants de relocalisation des nouveaux acteurs, les bénéfices du secteur des assurances directes croissent au global de 37%, à 458 millions d’euros.