PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

carte blanche

«Asset Servicing: les vertus du modèle intégré»


Retour au dossier

Le one-stop shop est un concept parfois galvaudé. Le véritable modèle intégré est celui où l’ensemble de la chaîne de valeur reste dans les mains de l’Asset Servicer. Cela permet au client de se concentrer sur son cœur de métier, la création de performance et le marketing des produits qu’il gère.

Pourquoi le one-stop shop est-il plébiscité par les gérants d’actifs?

Derrière une façade one-stop shop se cachent parfois un certain nombre de fonctions et d’activités déléguées telles que l’administration centrale, le support juridique au montage ou à l’enregistrement des fonds. Dans certains cas, cela reste transparent pour le client mais rajoute inévitablement un intermédiaire dans la chaîne de valeur avec les désagréments que cela peut créer tant au niveau des processus opérationnels que du point de vue des coûts.

Le véritable modèle intégré est celui où l’ensemble de cette chaîne reste dans les mains de l’Asset Servicer que le gérant d’actifs aura choisi comme partenaire, n’excluant bien évidemment pas le recours à des experts pour des activités telles que la publication des VNI, la compilation des rapports réglementaires ou l’évaluation de produits plus complexes. C’est ce modèle que Degroof Petercam propose par défaut à travers son offre Asset Services, sans pour autant l’imposer et en laissant au client la possibilité d’opter aussi pour une architecture ouverte. Offrir les 2 options est clairement un atout et les clients apprécient cette agilité.

Disposer sous le même toit d’un éventail d’expertises couvrant les activités de super ManCo, d’administration de fonds, de gestion d’actifs et de salle de marchés, le tout avec un point de contact unique, est pour le client une véritable valeur ajoutée. Les gérants d’actifs ne s’y trompent pas et plébiscitent ce modèle. Cela leur permet de se concentrer sur la création de performance et le marketing des produits qu’ils gèrent.

Les clients nous font souvent remarquer le confort de travailler avec un seul et unique partenaire qui fait face à ses responsabilités multiples sans devoir se retourner vers son voisin en cas de problème.
Jérôme Castagne

Jérôme Castagne,  Head of Client Services,  Degroof Petercam Asset Services

Pouvoir s’appuyer sur un partenaire expert pour le volet davantage administratif et réglementaire contribue à une meilleure gouvernance et notamment à un déroulement plus efficace des conseils d’administration des fonds. L’engagement de certains collaborateurs dans la gouvernance des fonds administrés aux côtés des clients et d’administrateurs indépendants renforce incontestablement cette relation de partenariat où règne la confiance mutuelle. Les clients nous font souvent remarquer le confort de travailler avec un seul et unique partenaire qui fait face à ses responsabilités multiples sans devoir se retourner vers son voisin en cas de problème.

En outre, dans le contexte de la Circulaire CSSF 18/698 qui précise entre autres les conditions d’encadrement des délégataires, un modèle intégré s’avère plus efficace sans pour autant être moins rigoureux. Les interactions avec les auditeurs des fonds s’en voient également facilitées. Encore un gain de temps considérable pour les clients.

Enfin, notre savoir-faire en Asset Servicing ne serait sans doute pas ce qu’il est sans le partenariat naturel que nous avons construit avec Degroof Petercam Asset Management («DPAM»), le gérant d’actifs du Groupe Degroof Petercam dédié à la clientèle institutionnelle récemment récompensé par le très convoité Super Award L’Echo/De Tijd. Accompagner le développement de DPAM est pour nous un gage d’excellence recherché par d’autres gérants performants, innovants et exigeants.

Quels sont les avantages d’un point de contact unique pour les clients?

Il est clé de définir ce qu’est un point de contact unique. On entend beaucoup la notion de CRM ou de chargé de relation. Celui-ci intervient généralement comme relais entre le client et les différentes équipes de l’Asset Servicer. La multiplication des prestataires implique une multiplication des CRM. Une situation loin d’être idéale pour le client qui devra naviguer dans un environnement qu’il ne connaît pas forcément et s’armer parfois de patience pour trouver le bon interlocuteur.

Un référent unique permet au client de bénéficier d’un gain de temps non négligeable, mais pas uniquement! Son chargé de relation est le chef d’orchestre du partenariat: son relais pour aiguiller les requêtes vers les équipes de production en s’assurant que celles-ci soient adressées rapidement. Il communique les différentes évolutions réglementaires et veille à entretenir un flux de communication permanent avec son client afin de l’accompagner au mieux dans sa stratégie de développement.

Ce code génétique à la croisée du Private Banking et de l’ Asset Servicing est un atout indéniable!
Jérôme Castagne

Jérôme Castagne,  Head of Client Services,  Degroof Petercam Asset Services

Forts de notre longue tradition de Banque Privée, l’ensemble des équipes Asset Services, et nos CRM en tête, parviennent en fonction des clients à créer une relation intuitu personæ, mutuellement enrichissante et très fidélisante. Ce code génétique à la croisée du Private Banking et de l’Asset Servicing est un atout indéniable!

Quels sont les atouts d’une stratégie de développement sélective?

Dans un paysage réglementaire de plus en plus exigeant, il est crucial de ne pas se disperser.

Cela vaut pour les services que nous offrons. Nous avons ainsi développé une expertise reconnue sur l’administration des fonds de droit belge éligibles au régime RDT-DBI. C’est aussi vrai pour notre démarche commerciale qui se concentre principalement sur les marchés européens de proximité mais également de manière opportuniste sur d’autres marchés ciblés.

Cette même démarche privilégie une approche entrepreneuriale en acceptant des partenariats sur base de seuils d’actifs relativement bas comparé à nos pairs et en misant sur une croissance bénéfique pour les deux parties.