POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Selon la CRF

Les arnaqueurs du Covid, agiles et sans limites



Depuis le début de la pandémie, les consommateurs doivent prendre des précautions pour éviter de se faire arnaquer dans tous les secteurs associés de près ou de loin à la lutte contre le Covid-19. (Photo: archives Maison moderne)

Depuis le début de la pandémie, les consommateurs doivent prendre des précautions pour éviter de se faire arnaquer dans tous les secteurs associés de près ou de loin à la lutte contre le Covid-19. (Photo: archives Maison moderne)

Pour la vingtième édition de son rapport annuel, portant sur 2020, la Cellule de renseignement financier a mis un accent particulier sur les arnaqueurs de la pandémie. Près de 2.000 signalements lui ont été transmis.

Exploitation sexuelle de mineurs, corruption et pots-de-vin, blanchiment via l’immobilier, matchs truqués, utilisation abusive de fonds publics, escroquerie, contrefaçon, fraude au président: dans la panoplie «habituelle» des arnaqueurs de tout poil, rien ne manque, selon le chapitre consacré à la pandémie dans le rapport annuel de la Cellule de renseignement financier , publié début décembre.

Au moment où toute la planète cherchait des masques et du gel ont fleuri les sites internet qui promettaient des livraisons à domicile… sans toujours tenir leurs promesses. Les trois quarts des déclarations de non-livraison concernent des produits non identifiés, davantage dans l’e-commerce en général qu’au sujet de la seule pandémie.

«Des suspects ont notamment mis en vente des produits, sans les livrer aux clients, en exigeant des tarifs excessifs ou en livrant des produits contrefaits ou de faible qualité. L’usage de faux documents d’identité a également été une typologie fréquemment observée», note la CRF.

L’Allemagne arnaquée

Dès le 15 avril 2020, Interpol avait raconté, dans le détail , comment les autorités de santé allemandes sont tombées dans un panneau, à 15 millions d’euros, qui devaient partir intégralement au Nigeria.

Près de la moitié des déclarations de contrefaçon concernent des sets de tests à domicile, alors que des tests Covid-19 n’étaient pas encore homologués…

Avant que les masques et les produits soient en quantité suffisante en Europe, au début de l’été 2020, ces fournisseurs indélicats ont fortement gonflé les prix, selon 222 déclarations. Dans 71% des cas pour du matériel de protection et dans 27% des cas pour des produits de désinfection.

Ces entrepreneurs ont utilisé de faux documents d’identification, selon 466 déclarations. Création de fausses sociétés, réorientation de leur objet, faux bilans et fausses factures ont été autant de moyens de profiter des aides d’État, note encore le rapport.

Une liste sans fin

Purificateurs d’air, médicaments adaptés, décontamination d’intérieur: en début d’année 2021, les autorités françaises avaient diffusé un catalogue à la Prévert des arnaques les plus fréquemment rencontrées .

Des arnaques auxquelles les spécialistes de McAfee ont ajouté , par exemple, les écoutes intrusives de vidéoconférences, les arnaques aux offres d’emploi ou immobilières, les faux avis de livraison ou les fausses alertes de santé.

Si les crimes sexuels contre des enfants ne sont pas illustrés dans le rapport de la CRF, ils le sont dans la version 2021 du rapport annuel des cybermenaces d’Europol . Publié début décembre, il explique la méthodologie des criminels et rappelle que le site allemand Boystown a été rendu inaccessible pour ses 400.000 utilisateurs réguliers.

Notons enfin que la Commission européenne s’est saisie du problème dès mars 2020 et rappelle quelques fondamentaux pour ne pas se faire avoir .

Le montant de ces arnaques n’est pas connu ni très documenté. Sauf aux États-Unis, où ceux qui ont eu un souci sont appelés à se signaler à la Federal Trade Commission. Selon les statistiques de cette dernière , près de 660.000 signalements ont été effectués depuis le début de la pandémie, portant sur un montant de 637 millions de dollars.